Harvey Weinstein ou l’histoire de la chute de l’un des personnages les plus influents de l’industrie cinématographique américaine. En 2018, l’ancien magnat d’Hollywood a connu une véritable descente aux enfers.Il fut accusé par de nombreuses femmes d’abus sexuels. Ce qui a enclenché l’ouverture d’un procès qui a détruit sa réputation.

Suite au scandale Weinstein, est né spontanément le Mouvement Me too. Il s’agit d’un mouvement féministe qui veut défendre l’honneur et les droits des femmes victimes de différents abus sexuels. Depuis cette sombre affaire, Harvey Weinstein a perdu de sa splendeur. Sur le plan judiciaire, il est libre de ses mouvements mais il est devenu un genre de persona non grata.

Weinstein a désormais mauvaise presse

Ce mercredi 23 Octobre, lors d’une soirée organisée dans l’East Village à New York, le Downtime Bar où se tenait l’événement a reçu un invité très spécial en la personne d’Harvey Weinstein. Lors de cette soirée au Downtime Bar, Zoe Stuckless, une actrice vivante à New York était également présente.

Lorsque cette dernière a aperçu Harvey Weinstein qui était assis à quelques mètres d’elle, l’actrice n’a pas pu se retenir et a violemment clashé ce dernier qui est resté stoïque. Sur une vidéo enregistrée sur place, on voit l’actrice hurlée de colère ceci: “Je me tiens à un mètre d’un p***** de violeur ? Et personne ne dit rien ?!”.

“Je ne pouvais pas rester là et le laisser rire”

Kelly Bachman, un humoriste qui était aussi présent à la soirée n’a pas manqué de prendre à partie l’ancien producteur vedette d’Hollywood. En montant sur scène, l’humoriste a adressé un sévère tacle à Weinstein en ces termes:” Je ne savais pas qu’on devait apporter sa bombe lacrymo et son sifflet anti-viol dans cette salle !”

Harvey Weinstein : le producteur lâché par son avocat 

Sur son compte Facebook, Zoe Stuckless qui n’arrivait pas à avaler la pilule a livré ceci: “Cette soirée a été l’une des plus surréalistes de ma vie. J’ai pensé à toutes les voix réduites au silence au cours de nombreuses années. Je pensais aux artistes, aux femmes paralysées par la même peur que moi. Je ne pouvais pas rester là et le laisser rire. Alors j’ai parlé.”

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom