En Indonésie, on ne rigole absolument pas avec la drogue et ses contrebandiers. Lundi, les forces de l’ordre ont d’ailleurs confirmé qu’un Français et deux Thaïlandais risquaient la peine de mort après qu’Olivier Jover ait été arrêté avec un paquet de cocaïne de 22.5 grammes. Le paquet lui, a été envoyé directement depuis la France alors que son adresse était inscrite sur le colis.

Arrêté et jeté en prison, ce dernier va avoir rapidement droit à un procès qui devrait permettre d’en apprendre plus sur le sort qui va lui être réservé. Selon les premières informations, la justice pourrait sévir avec une longue peine de prison alors que la peine de mort est, elle aussi, envisagée. Il faut dire que l’Indonésie est à la pointe de la lutte antidrogue. Pays musulman, la législation ne rigole donc pas avec les produits et substances illicites.

Jover risque la peine de mort

Présenté à la justice ce lundi, Jover était accompagné de deux Thaïlandais, Kasarin Khamkhao et Sanicha Maneetes qui eux, sont directement arrivés de Bangkok. Sur eux, des paquets d’un kilo de métamphétamine ont été découverts. Il y a quelques jours, c’est une jeune esthéticienne russe, Tatiana Firsova, qui a été arrêtée avec 6.6 grammes de cocaïne sur elle. Elle risque jusqu’à 15 ans de prison.

Près de cinquante exécutions l’an dernier

L’an dernier, 48 personnes ont été condamnées à mort dans le cadre d’enquêtes portant sur de possibles trafics de drogue. Sur cette cinquantaine de personnes, 15 étaient des étrangers. Des exécutions pointées du doigt par la communauté internationale et par certaines ONG, comme Amnesty International, qui continuent de lutter et d’intervenir en faveur des détenus. L’Indonésie elle, ne semble toutefois pas disposée à revoir ses sanctions.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom