Jose M. Osorio / Chicago Tribune

Le chanteur R. Kelly n’en finit plus d’en faire les frais de la justice américaine. En prison depuis quelques mois, l’artiste fait l’objet de multiples accusations d’agressions sexuelles dont certaines sur des mineurs. Dans l’attente de son procès prévu pour le 18 mai 2020, une de ses accusatrices Faith Rodgers vient avec de nouvelles accusations à l’encontre de R. Kelly.

L’audience aura lieu le 21 novembre 2019

Elle reproche en effet au chanteur de l’avoir maltraitée pendant un an, et de lui avoir aussi transmis l’herpès, un virus qui entraîne des lésions contagieuses. A en croire le média américain, The Blast, R. Kelly devra répondre des accusations de Faith Rodgers devant un tribunal. Cette dernière et l’interprète de I Believe I Can Fly se verront au cours d’une audience qui aura lieu le 21 novembre prochain.

Rappelons que le chanteur américain, a été arrêté en juillet dernier pour de nouvelles accusations notamment pour obstruction de la justice, détournement de mineurs et pédopornographie. Au début du mois d’octobre 2019, un tribunal américain avait refusé sa demande de remise en liberté provisoire.

R. Kelly – Elvis Presley : une star (ex-copine) dénonce la différence de traitement 

A cette occasion, le juge new-yorkais Steven Tiscione avait estimé que R. Kelly était un danger pour la sécurité publique. Le juge avait également indiqué que le chanteur pourrait prendre la fuite si une remise en liberté lui était accordée avant son procès.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom