L'ex président Dr Boni Yayi

Cinq mois après son départ précipité de Cotonou suite à la levée de siège autour de sa résidence de Cadjèhoun, Boni Yayi revenait au Bénin hier mercredi 20 novembre. Il était accompagné d’une délégation de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Les membres de cette délégation sont venus pour rencontrer le chef de l’Etat Patrice Talon et l’opposition.

Mais selon la chaîne de télévision française France 24, le  numéro 1 béninois a refusé que « la Cédéao rencontre l’opposition ». En signe de protestation,« l’ancien président du Bénin a quitté précipitamment le pays quelques heures » seulement  après son arrivée. Signalons qu’avant sa venue hier mercredi, les médias locaux annonçaient une rencontre entre lui et l’actuel président de la République. Une rencontre qui n’a jamais eu lieu.

Nourénou Atchadé, le porte-parole des FCBE explique d’ailleurs que Boni Yayi n’a à aucun moment parlé d’une rencontre entre lui et Patrice Talon, aux membres de sa formation politique. « A l’heure actuelle, ce n’est pas un problème entre Yayi et Talon. C’est un problème de démocratie dans notre pays. Laissons les personnes de Yayi et de Talon en paix » a-t-il exhorté.

“Il a encore les pieds enflés”

L’ancien député informe par ailleurs que Boni Yayi n’est pas encore complètement remis de sa maladie. « Il n’a pas encore eu l’autorisation du médecin. Je viens de le voir tout à l’heure. Il a encore les pieds enflés. Il est obligé de repartir » a-t-il déclaré au micro de RFI. Le président d’honneur des Forces Cauris pour un Bénin Émergent a effectivement quitté Cotonou mercredi soir avec les membres de la délégation de la Cédéao.

Voir les commentaires

13 Commentaires

  1. Pour les pieds enflés, Il faut surveiller son alimentation et ses boissons !
    Bon courage et bon et agréable séjour à yayi dans la diaspora. Le Père celeste t’accompagne.

  2. il faut etre un idiot pour preter attention à ce pire president surnommé elephant man, inacapable de mener et realiser à bien un projet couteux dont les fonds sont decaissés.

  3. Bonjour ,
    les journaliste de france 24 ont mis le prègo à terre , K. O , il n ‘ a pu rien faire . C ‘ est aux membres de la CDEAO QU ‘ IL S ‘ EN PRENNE . PÌTÌÈ

  4. Pata Pata comptait instrumentaliser la visite de Yayi pour redorer son blason pourri. mais son plan a été déjoué. A malin malin et demi. Ce revers est le premier d’une très longue série à venir.

    Véritable épine dans le talon de chaque béninois, le gouvernement actuel est une honte qui déshonore le Bénin, un maillon can-cre au sein des institutions sous-régionales, un boulet dans le parcours démocratique de mon pays.

    Yayi Boni reparti dans le même avion pour ne pas dire dans le même bateau que la CEDEAO? Quel pied de nez à ce régime de plus en plus isolé sur le plan de la diplomatie régionale ! De pures amateurs! Des mythos.
    Leur fin approche mais ils ne le savent pas encore…ils seront pris à leur propre piège.

    • Redorer son blason avec la visite de Yayi? Une mauvaise blague!!! Un ancien président aussi dégueulasse, nous n’en avons jamais connu. Azannaï nous avait bien dit que c’était un malade mental pas tout à fait guéri et cela se voit bien.
      Si vous l’aimez, allez diagnostiquer sa vraie maladie et remettez-le en traitement.
      Voilà un mec qui fait vraiment honte aux vrais fils dignes du Septentrion. C’est un vrai déchet!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom