En pleine tourmente avec son modèle 737 Max qui est cloué au sol depuis mi-mars , l’avionneur américain Boeing semble avoir des problèmes avec un autre de ses modèles : le 777X. En effet, pendant les tests de pressurisation réalisés sous la supervision des inspecteurs de la Fédération de l’aviation civile (FAA) au cours du mois de septembre, une porte de l’avion s’était détachée de l’appareil.

Un manque à gagner de 3,5 milliards de dollars avec Emirates

Selon des sources, la résolution de ces problèmes pourrait entraîner le retard des livraisons d’un minimum de 6 mois de cet avion long-courrier de Boeing. Ainsi sept importantes compagnies aériennes dont Cathay Pacific, Emirates, Qatar Airways, Lufthansa et Singapore Airlines attendent d’être livrées. A cause des retards de livraison de Boeing, Emirates avait choisi d’annuler sa commande de 30 Boeing 777X, il y a une semaine.

La compagnie aérienne avait donc décidé de remplacer les avions commandés par 30 Boeing 787, ce qui entraînera une perte de 3,5 milliards de dollars sur un bénéfice envisageable. Plusieurs sources qui ont tenu à ce que leurs identités ne soient pas révélées ont fait savoir que c’est toute la structure gardant la porte qui avait été emportée, pendant les tests sur le 777X. L’une d’elles a par ailleurs indiqué qu’une structure se trouvant à proximité de la porte de sortie de secours avait cédé.

Des dommages au niveau des ailes de l’avion

Elle avait également ajouté que cela explique que cette zone de l’avion présente un problème, tout en indiquant qu’une des ailes de l’avion avait aussi subi des dommages pendant l’incident. Une autre source a fait remarquer qu’une dépressurisation avait eu lieu dans le fuselage arrière de l’avion et que toute la structure de la porte s’était envolée.

Suite à cet incident, l’autorité de régulation (FAA) a ouvert une enquête sur ce qui n’a pas bien fonctionné durant ces essais. Cependant Boeing a confié à un média que ce qui s’est produit n’avait aucune incidence sur la date du vol test nécessaire à la certification de l’avion.

Boeing 737 Max : coup de massue venu du Canada 

Pour rappel, des sources industrielles avaient fait savoir qu’à cause des problèmes de validation des logiciels, des défauts au niveau des ailes du 777X et avec le moteur de l’appareil GE9X, conçu par General Electric, l’avionneur américain avait déjà reporté de plusieurs mois le premier vol du Boeing 777X.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom