Photo: Evaristo Sa, AFP

Le journaliste américain Glenn Greenwald a reçu une gifle en pleine émission ce jeudi 7 novembre. Cet homme des médias qui s’est déjà fait connaître par les publications incendiaires sur un collaborateur du président Jair Bolsonaro participait  avec le chroniqueur Augusto Nunes à l’émission de Jovem Pan.

Sa famille, un sujet sensible

Mais cette production retransmise en direct sur Youtube n’a pas tardé à se transformer en ring. Les humeurs des invités à cette émission ont changé quand le chroniqueur proche de Bolsonaro a tenté de se moquer du ménage qu’a fondé le journaliste avec le député de gauche David Miranda. Le chroniqueur dans ses propos indiquait qu’une enquête sociale devrait être diligentée pour se renseigner sur la manière dont il éduquait les enfants qu’il a adoptés au Brésil.

«C’est la chose la plus répugnante que j’aie jamais vu dans ma carrière de journaliste, alors que j’ai fait la guerre à la CIA et aux gouvernements des Etats-Unis et du Royaume Uni» avait notamment fait entendre Glenn Greenwald dans la vidéo qui a été diffusée sur la toile et dans les médias sociaux.

“Lâche”

Visiblement très en colère, il a traité à plusieurs reprises son interlocuteur de «lâche» avant de recevoir un soufflet sur la joue. Il n’a tout de même pas eu le temps de répondre avant qu’un autre participant de l’émission n’intervienne. Le calme est revenu sur le plateau après une suspension d’une dizaine de minutes de l’émission.

Le chroniqueur Augusto Nunes n’a plus poursuivi l’émission à la reprise. Glenn Greenwald  qui est un journaliste bien connu du public avait publié dans révélations d’Edward Snowden sur l’agence américaine de renseignement NSA. Les autorités brésiliennes, lui ont dans un passé très récent, proféré des menaces à peine voilées.

Il avait notamment publié des informations qui n’étaient pas de nature à rendre service au ministre de la Justice Sergio Moro. Pour Jair Bolsonaro, s’il ne peut être expulsé à cause du ménage qu’il a fondé avec un Brésilien, il ne pourrait cependant pas échapper à la prison.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom