Elle avait proféré des injures à consonance raciste concernant le personnel africain de JD Sports de Liège. La vidéo avait suscité une vague d’émotion et d’indignation sur la toile. Les réseaux sociaux s’en étaient émus et avaient tant et si bien repris la vidéo que la justice s’est saisie de l’affaire. Célia a donc été entendue par les forces de l’ordre et, pour cela, elle a été privée de liberté comme le veut la procédure.

Dans la vidéo incriminée, on peut voir la gérante de JD Sports, Célia, insulter le personnel africain du magasin de sport dont elle avait la gérance et qui utilise principalement du personnel africain. Elle avait notamment traité de « macaques » des noirs de son service, ce qui avait déchaîné un torrent de réactions sur les réseaux sociaux. Des réactions violentes qui vont des messages de menaces à un appel à « lui régler son compte ».

Privée de liberté pour sa propre protection

Des menaces qui avaient fortement inquiété la jeune femme qui avait reconnu ses propos maladroits et appelé à un retour au calme. Elle a d’ailleurs été licenciée du magasin JD Sports de Liège avec paiement de ses indemnités. La police la retient pour l’entendre pour les insultes racistes qu’elle a proférées, mais surotout pour sa sécurité. Elle sera probablement inculpée pour “incitation à la discrimination, à la haine ou à violence” et restera en privation de liberté jusqu’à son audition, pour sa protection tant les menaces contre elle sont nombreuses.

Appel au calme de la ville de Liège

Son avocat Me Philippe Zevenne dénonce les menaces contre sa cliente et souhaite que cela s’arrête maintenant. Il dénonce aussi le fait que son client ait été exposé, c’est-à-dire que ses photos courent sur les réseaux sociaux. Me Philippe Zevenne regrette aussi les plaintes déposées contre sa cliente qui a déjà perdu sa place et vit dans la peur. Célia craint d’ailleurs pour sa vie et celui de ses proches.

La ville de Liège appelle à un retour au calme à travers un communiqué de presse. Dans son communiqué, le cabinet du bourgmestre de Willy Demeyer déclare : « Adopter un comportement délictueux ne plaide pas pour la cause de la tolérance et de la multiculturalité dont Liège peut se vanter d’être un ardent défenseur ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom