Mbappé

Depuis le fameux feuilleton Neymar, le PSG est en proie à de nombreuses rumeurs concernant ses joueurs vedettes. Il faut dire que la star auriverde et un joueur comme Kylian Mbappé attirent les convoitises. D’ailleurs, l’attaquant français serait sur les tablettes du Real de Madrid. Tout sauf une surprise, sauf que cette fois-ci, le PSG commence à avoir peur.

Sous contrat jusqu’en 2022 avec le club de la capitale française, Kylian Mbappé sait qu’il est un homme convoité et surtout, sait qu’il pourrait évoluer n’importe quand au Real de Madrid, l’équipe de ses rêves. Zidane, le coach Merengue ne s’en cache d’ailleurs pas et assume en conférence de presse son amour pour le joueur même s’il, comme il l’a répété à plusieurs reprises, reste un joueur sous contrat et un membre de l’effectif parisien.

Le PSG en a marre et le fait savoir

Agacé par ces appels du pied, Leonardo avait tapé du poing sur la table affirmant qu’il en avait marre d’entendre ce genre de petites sorties. Agacé, il avait ensuite affirmé que ce n’était pas la première fois que de grandes équipes tentaient de déstabiliser les joueurs de la capitale. Attaquant de grande importance, au futur radieux, Mbappé reste selon les décideurs parisiens, l’avenir du PSG, pas question d’y toucher donc. Une réponse qui avait poussé Zidane à réagir, ce dernier affirmant qu’il ne faisait que relayer des paroles et des affirmations déjà connues de tous.

Mbappé, un départ à 400 millions ?

Reste que la possibilité de voir Mbappé rejoindre le Real en 2020 est réelle. En effet, même si le club a déjà dépensé près de 300 millions d’euros au dernier mercato, s’offrant les services de joueurs comme Eden Hazard, Luka Jovic ou encore Ferland Mendy, Madrid a vendu et envisage de se séparer de quelques joueurs, comme Gareth Bale, afin de renflouer les caisses. Les revenus du club étant également au vert, Zidane et Florentino Perez tenteront-ils le pari dès l’été prochain ? Paris a d’ores et déjà affirmé que sa star ne partira pas aussi facilement. Selon certains, à partir de 400 millions, l’état-major parisien acceptera de commencer à discuter.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom