Donald Trump, peut-il tomber ? Poursuivi par la chambre des Représentants dans le cadre d’une procédure de destitution, Donald Trump voit ses anciens soutiens de plus en plus lui tourner le dos. Si des diplomates ont ainsi accepté de témoigner dans le cadre de l’affaire ukrainienne, John Bolton, l’ancien conseiller à sécurité de la Maison Blanche pourrait lui aussi évoquer ce sujet.

Convoqué jeudi dernier par la chambre, ce dernier ne s’est pas présenté. En revanche, il n’a visiblement pas fermé la porte à un témoignage à condition que certaines des conditions à sa venue soient respectées par les élus. En effet, ce dernier disposerait de la preuve que l’affaire ukrainienne soit directement reliée au président américain, chose dont il est le seul à pouvoir faire à l’heure actuelle puisque toutes les personnes interrogées aujourd’hui n’ont pas réussi à impliquer directement Donald Trump, parlant plutôt de son avocat ou de l’émissaire envoyée en Ukraine.

John Bolton et la justice

Conscient de l’importance de son témoignage, Bolton a ainsi confirmé qu’il ne viendrait témoigner que dans le cas ou la justice le forcerait, ce dernier ne souhaitant pas passer outre la demande de la Maison Blanche, qui a récemment proscrit toute coopération entre ses effectifs et le Congrès. Toutefois, le clan démocrate ne semble pas enclin à faire appel à la justice afin de forcer qui que ce soit à venir témoigner, les procédures étant bien trop longues. Suffisant pour laisser l’ancien conseiller en paix ?

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom