Les propos de Patrice Talon sur le retrait du trésor français des réserves de change du franc Cfa continuent de faire jaser. Abdoul Mbaye, l’invité Afrique de Rfi ce jeudi 14 novembre a critiqué le président béninois. Il lui reproche d’être allé trop vite en besogne.

« J’ai été surpris d’entendre une telle déclaration parce que ça correspond à une réforme majeure du FCFA puisque, retirer les réserves de la banque centrale auprès du trésor français, c’est remettre en question le dispositif de garantie mis en place pour assurer la convertibilité du Cfa en cas d’absence de réserves détenues par la BCEAO » estime cet ancien haut fonctionnaire de la Banque centrale. Il pense donc que le président béninois est allé trop loin dans ses déclarations.

Il aurait pu attendre une décision unanime de la conférence des chefs d’Etat de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) pour faire une telle déclaration, pense l’ancien Premier ministre sénégalais. Il convient cependant qu’une réforme du Cfa est la bienvenue. La fixité de la monnaie par rapport à l’euro doit par exemple faire l’objet de réflexion parce qu’il ne faudrait pas uniquement arrimer le Cfa à la monnaie européenne.

Franc CFA : Les propos de Patrice Talon font le tour de la toile 

“Une monnaie qui inspire confiance”

Le Cfa peut avoir une fixité par rapport à un panier de devises estime l’ex fonctionnaire de la BCEAO. Mais ces questions, il faut sérieusement les étudier et se garder de déclarations qui pourraient conduire à des comportements dommageables de la part des usagers du Cfa, conseille-t-il. L’homme rappelle par ailleurs que le Cfa est une monnaie forte en Afrique de l’Ouest. Une « monnaie qui inspire confiance ».

Voir les commentaires

18 Commentaires

  1. À soixante (60) ans il continue à quemander auprès de son prétendu père adoptif . Independance enlever le préfixe “in”. Toujours l’africain a son regard vers l’occident meme où urnier en afrique.

    • Encore de divergences ! L’ennemi observe et rit. C’est ça l’Afrique. Des hauts fonctionnaires corrompus et au solde de la France. Vraiment regrettable !

  2. Encore un tirailleur intellectuel au service de ses ancêtres les gaulois. Leur liste est tristement longue. Opposant à Sall , mais ouvrier au service du maître néocolonialiste. Volontairement esclave.

  3. J’avais déjà indiqué dans mes précédents commentaires que le président en savait très peu sur ce le système ne voulait pas dire qu’il ne devait pas clarifier aux Béninois ce qu’il pensait être la bonne direction à suivre. Avouons-le. Après ce débat avec les media français, nous savons tous que le ministre français Bruno Le Maire a dû faire une déclaration qui semblerait menacer les présidents, comme le font d’ailleurs toutes les autorités françaises à ce poste.

    Certes, quelque chose se passe du côté des Africains qui rend Bruno le Maire mal à l’aise.

    Qu’en est-il de l’ancien travailleur de la BCEAO? Il est l’un des cancers que les Africains doivent extirper du système, car ceux qui, comme lui, utilisent les arguments des autorités françaises sont encore plus dangereux que ceux qui connaissent très peu sur le système. On pourrait soutenir que les points de discussion mentionnés par le cadre sénégalais ne donnent pas une image complète du problème: il s’agit tout simplement d’un point de vue insensé ou immoral.

    Théoriquement, chaque président dans la zone, comme le président du Bénin, a le pouvoir de se retirer du système demain s’il le souhaite.

    Laissez-moi être clair à ce sujet. Nous sommes des Africains. Il ne s’agit pas d’essayer d’utiliser le même argument que les autorités françaises utilisent contre nous. C’est ce que ce sénégalais tente de faire, et nous devrions cesser d’utiliser les arguments des autorités françaises quand nous fesons le débat entre nous et cherchons la meilleure façon de résoudre le problème de notre système monétaire.

  4. Sieur Mbaye sait-il au moins ce qu’il dit..?
    Épuis si TALON a parlé comme ça c’est sûrement parce qu’il sait la majorité des présidents de l’uemoa sont d’accord pour ça.
    Il critique TALON juste pour critiquer lui. Il devait parler à Rfi du coup il sait dit bon je critique TALON. Pathétique.
    TALON est à félicité pour son courage. Si seulement son président sénégalais pouvait avoir juste les idées comme TALON ça sera très bien

    • Lorsqu’on est respectueux des dynamiques de groupe, et surtout lorsque l’unanimité est déjà acquise sur une décision, on se garde de tirer la couverture sur soi parce que l’on est en manque de popularité. Qui a nommé Talon porte parole du conseil des présidents de l’UEMOA? Surtout pas sur un sujet d’une si grande sensibilité pour tes avoirs en banque si seulement tu en avais !

  5. De toute façon, l’ECO est en route et il importe de se hâter lentement à sa rencontre, afin que les économies africaines ne soient pas larguées dans la précipitation et ne partent dans le cercueil avec le CFA.
    Pour le Bénin, agriculture, plateformes d’investissements (crédits) micro, mezzo, private equity… Protection du peu de productions locales.

    Préparation des forces de défense et de sécurité au combat contre pirates et autres djihadistes…
    Parce que quand on va les prendre sur la g… les révolutionnaires de forums ne seront plus là pour nous braire : sous-sol, impérialisme international et temps des colonies.

    Au 21e siècle, il ânonnent encore des slogans du 20e en parlant d’avenir. Plus c… tu meurs
    \\\\\ ///
    (@_@)

  6. Moi, je me demande parfois pourquoi on n’utilise pas simplement le Yen Chinois ? On fait un contrat avec les Chinois, on utilise leur monnaies le temps de construire un système qui marche pour nous. La, on veut toujours rester dans le collimateur des européens qui on zero respect et zero estime pour nous. Ils ont participé a tout les coups pour nous maintenir la ou nous sommes. Les Chinois au moins n’ont pas joué ces jeux la. Ou allons faire affaire avec les Russes. Oublions l’Euro. Oublions la France et ces autres allies dans le sang africain. Kadhafi, Sankara……

  7. critique inutile car tout ce que dit ce monsieur le Pr talon l’avait relevé et il disait que le problème du CFA etait plus psychologique (car systeme nazi appliques aux colonies) que technique et que meme s’ils repartissaient les diffrents reservent monetaires dans diferents banques tresosr y compris français, que le fait que les organes internationaux garde un oeil dessus pouvait etre un signe de guarantie et de stabilité de la monnaie.
    mais malheureusement l’africain aime trop chercher des poux et diffrence plutot que ceux qui rassemblent les uns et les autres pour avancer

  8. Il est clair que ce n’est pas une mince affaire que de retirer ses avoirs. Il ya des questions techniques qui doivent être réglées auparavant. Que devient la parité, comment se fera la garantie de convertibilité et celle de la continuité de la convertibilité. Vraiment trop vite arrivée à la conclusion notre Talon national.

    • Il faut arrêter de nous prendre pour d’éternels grands enfants en convoquant à toutes les occasions cette pseudo technicité des questions monétaires quand il s’agit d’enfin libérer les masses souffrantes de nos pays du joug économique et monétaire colonial.
      On nous brandit à chaque fois la sensibilité de la convertibilité de cette monnaie de singe qu’est le franc CFA. Il n’y a aucune garantie réelle de ce torchon. Pour preuve que chacun de nous peut vérifier en France même, pays qui pourtant prétend offrir la garantie de convertibilité en question. Allez y dans une banque et demandez à échanger vos billets de CFA. Vous vous rendrez vite compte de l’arnaque par la risée dont vous serez l’objet. Il n’est que grand temps que nous reprenions intégralement nos énormes réserves en devises sous notre contrôle souverain. Toute nouvelle monnaie adossée aux richesses immenses des pays africains qui en seront le vrai gage d’une réelle garantie de sa convertibilité aura une interface concurrentielle saine avec le reste de toute l’économie mondiale. Le développement économique et social des pays africains de la zone Cfa est à ce prix et il vaut tous les sacrifices nécessaires malgré les menaces à peine voilées. BY ALL MEANS NECESSARY.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom