Photo : Fox sports

La retraite de l’ancien footballeur international Camerounais ne sera pas de tout repos. Dans les prochaines semaines, Samuel Eto’o posera ses valises à Boston. Il passera environ une année au pays de l’oncle Sam où il y suivra une formation. La prestigieuse université américaine d’Harvard sera le lieu où il ira acquérir les connaissances nécessaires pour la gestion de sa nouvelle entreprise.

Une formation nécessaire?

Il y a quelques semaines, l’ancien attaquant du Fc Barcelone avait confié à l’hebdomadaire panafricain « Jeune Afrique » ses projets d’avenir. Il y annonçait notamment son intention de se reconvertir en homme d’affaires. Selon les confidences qu’il avait faites à ce média, son entrée à Harvard sera effective dès les premiers jours de 2020.

Il estimait en effet que sa carrière ne lui permettait pas de s’occuper de ses affaires. Le temps libre que le confère la retraite lui permettra de développer lui-même ses activités. Aussi, trouve-t-il nécessaire l’acquisition de nouvelles connaissances pour faire face à ce défi. Il a dors et déjà en mis sur pied une société de jeux en ligne dénommée « Betoo ».

Pas de politique pour le moment

Depuis l’annonce de sa retraite, il a multiplié les sorties médiatiques afin de répondre à certaines interrogations. Il y a quelques semaines, le Lion indomptable avait répondu aux différentes rumeurs qui lui attribuaient une ambition politique à l’image de l’actuel président du Libéria.

Il a saisi l’occasion d’une interview exclusive qu’il a accordée à un média international pour apporter des précisions à cet effet. On retiendra de ses propos qu’il ne veut pas pour le moment tenter une entrée en politique.

Il n’a cependant pas caché sa volonté de peser de tout son poids pour le décollage économique de l’Afrique. Il compte également aider les jeunes talents à émerger sur le continent noir.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom