Après le protocole d’accord signé entre la FIFA et le gouvernement béninois le 10 janvier dernier lors de la visite du président Gianni Infantino, une délégation de l’instance mondiale du football a tenu, ce mardi 3 décembre 2019, une séance de travail avec le ministre des sports Oswald Homéky et autres sur les modalités opérationnelles de collaboration dans le cadre du projet football à l’école.

Le directeur par intérim de la division des associations membres de la FIFA Véron Mosengo-Omba accompagné de Ludovic Debru, responsable institutionnel de la direction technique de la Fédération française de Football (Fff) et de Adrian Haye, directeur de l’Agence française de développement (AFD) a échangé avec le ministre des sports Oswald Homéky et le secrétaire général de la Fédération béninoise de football, Claude Paqui, sur la mise en place d’un partenariat dans le cadre du projet «Football for Schools» (football à l’école).  

“Le partenariat avec le gouvernement béninois est pour amener le football dans les écoles”

Pour rappel, la FIFA avait signé pour la première fois en Afrique une convention pour développer le football à l’école. Et donc, selon Véron Mosengo-Omba, la rencontre de ce mardi «marque une nouvelle vision pour la FIFA. La Fédération, la FIFA et le gouvernement, visent tous le même objectif». Il a indiqué que «le partenariat avec le gouvernement béninois est pour amener le football dans les écoles».

Pour la mise en place du projet, c’est Ludovic Debru, responsable institutionnel de la direction technique de la Fédération française de Football (FFF) qui est l’expert technique. Il a expliqué que dans le cadre de la convention, le partenariat sera à plusieurs niveaux. Il sera question de «transferts de compétences, de la formation des cadres, de la remise en état des surfaces de jeu, de la formation des encadreurs techniques et la fourniture des équipements sportifs aux écoles».

“Le Bénin possède tous les ingrédients pour favoriser le développement du football “

Pour lui, il y a du talent au Bénin et l’ambition «est de faire émerger ses savoirs, pour que chaque pays développe ses propres systèmes». Grâce à son partenariat avec la Fifa, l’Agence française de développement (AFD) aura à contribuer dans le financement pour la réalisation de cette convention. A en croire le ministre Oswald Homéky, le Bénin a saisi la balle lancée par la Fifa avec la mise en œuvre des classes sportives.

Oswald Homéky: “J’ai décidé de rester (avec Talon) pour poursuivre le travail entamé …” 

Le football étant l’une des disciplines phares du programme de ses classes sportives, la FIFA, la FFF et l’AFD viennent ainsi de définir avec le ministère des Sports, les modalités de l’opérationnalisation de la collaboration et voir comment le Bénin sera dans la phase active.

«Nous allons faire appel à toutes les ressources nécessaires pour que le Bénin prenne sa place dans le monde du football. Avec son extraordinaire réservoir de talents et sa passion pour le football, le Bénin possède tous les ingrédients pour favoriser le développement du football», a confié le ministre des sports Oswald Homéky.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom