,

Bénin: Todjinou critique la destruction de l’ancien siège de l’assemblée nationale

Pascal Todjinou, l’ancien secrétaire général des travailleurs du Bénin (CGTB), a récemment exprimé son mécontentement concernant la décision de démolir l’ancien siège de l’Assemblée nationale situé à l’entrée de Porto Novo. Dans une entrevue avec Reporter Bénin Monde, Todjinou a qualifié cette destruction de « particulièrement mauvaise », considérant ce site comme un symbole marquant de la corruption.

L’ancien syndicaliste estime que l’effacement d’un tel lieu, associé à des actes répréhensibles, est problématique, surtout dans un contexte où les responsables de ces actes demeurent insaisissables. Selon lui, bon nombre de ces personnes ont même trouvé refuge au sein de l’Assemblée nationale actuelle.

Publicité

Il s’interroge

Todjinou s’interroge sur les mécanismes qui ont empêché la poursuite de ces individus, surtout étant donné que le président Patrice Talon a mis en place des structures pour lutter contre le gaspillage des ressources du pays. Il souligne également d’autres infractions apparentes, comme celle de Maria Gléta, dont les responsables, selon lui, sont toujours en poste à l’Assemblée.

Il ne prône pas pour autant le retour de l’Assemblée nationale à son ancien emplacement. Cependant, Todjinou considère que cet endroit aurait dû être préservé comme un mémorial pour les générations futures. Il souhaite pouvoir montrer à ses enfants et petits-enfants ce lieu symbolique de la corruption. Sa destruction signifie pour lui une perte de témoignage et de mémoire.

Pascal Todjinou exhorte le président Patrice Talon à agir, même si cela implique de s’en prendre à des proches. La préservation de l’intégrité du pays et de ses ressources, ainsi que l’éducation des générations futures sur les erreurs du passé, doivent primer sur tout autre considération.

8 réponses

  1. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    « ce site comme un symbole marquant de la corruption. » 100% en phase.

    Il aurait même fallu peindre en lettre photoluminescentes sur les 4 faces de la ruine – d’un régime et de la morale – le montant englouti.

    Politiquement, il y avait là l’argument qui aurait tué le match de toutes les élections à venir d’entrée de jeu; mieux que tout autre discours

    \\\..////
    (@_@)

    1. Avatar de Djingbin AHETA
      Djingbin AHETA

      @ à (@@) qui réapparait enfin….il sait qu’il fait partie de ceux dont parle Todjinou …affaire Maria Gléta…il s’est refugié aujourd’hui en Europe et USA???? car son mandat n’a plus été reconduit, tout comme Aziz, Joeleplombé et autres Tchité …tous en Europe

    2. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      …en lettres photoluminescentes…

  2. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Est ce qu’on peut vraiment punir les auteurs de ces grands scandales sans que Patrice T lui même ne se mette la corde au cou???

    Si depuis plus de 7 ans qu’il soit aux affaires aucun dossier de grande corruption n’a connu un réel dénouement, sachez qu’il y a anguille sous roche.

  3. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Ce que dit Monsieur Todjinou est pertinent. L a décision rationnelle de continuer ou non une action ne doit être fondée que sur la probabilité des gains et des coûts futurs. A-t-on définitivement examiné, qu’il est raisonnable de ne plus poursuivre les travaux de finition de ce bâtiment, après avoir pesé les gains et les dégâts que cela pourrait causer à la société ? Où est-ce que la décision de détruire le bâtiment inachevé est seulement nourrie par la volonté d’effacer tout ce que le régime précèdent a commencé et qui présente une certaine irrégularité.

    1. Avatar de Alice DJAOBIN
      Alice DJAOBIN

      Napoléon celui qui a vu AHOMADEGBE gouverner le Dahomey début 1960…..et chassé l’armée française…que du vent et des mensonge chez cz perdu mémoriel….Napoléon

  4. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Pourquoi ne pas clarifier les responsabilités et soumettre à réparation, du moment que les responsables sont là et sont en connivence avec le régime actuel ? Pourquoi décider uniquement de la démolition du bâtiment sans tout autre procès, alors même que ce régime est titulaire du « moto : les délits économiques ne sont plus prescriptibles au Bénin ».

  5. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Tout le peuple béninois doit se lever et demander ces explications. Il est inadmissible et inacceptable que des milliards de nos sous puissent ainsi être engloutis et détruire sans que l’on ait de compte à rendre. Alors que quelqu’un est allé en prison dans ce même pays pour cinq ans pour quelques bouteilles de champagne qu’il aurait reçues irrégulièrement pour faciliter une transaction.
    Cette allure de deux poids deux mesures flagrante ne doit pas réussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *