Tesla : cette statistique qui va décourager tous les propriétaires

Cela fait quelques années maintenant qu’Elon Musk est considéré comme l’une des personnalités les plus influentes du monde. À la tête d’entreprises novatrices comme SpaceX, Tesla, Neuralink ou encore Starlink, Elon Musk participe à créer la société et l’économie de demain. Ses différentes entreprises ont mis sur le marché des technologies révolutionnaires qui auront un immense impact sur nos vies à court et moyen terme.

Dans le domaine de l’automobile, Tesla fait figure de pionnier. En effet, la marque d’Elon Musk propose des voitures d’un nouveau genre qui ont la capacité d’être autonome. Comme sur un avion, les voitures Tesla sont dotées d’un système de pilotage automatique. Cette fonctionnalité améliore l’expérience de conduite. Cependant, il se trouve qu’avec son système novateur, Tesla est la marque de voitures qui enregistre le plus grand taux d’accidents.

Publicité

D’après des informations émanant du site LendingTree, qui a pris le soin d’analyser les performances et les failles de 30 marques de voitures, il ressort que les conducteurs de Tesla sont les plus sujets aux accidents. Pour être beaucoup plus précis, les conducteurs de Tesla ont eu 23,54 accidents pour 1 000 conducteurs. Les deux autres constructeurs automobiles qui enregistrent le plus d’accidents sont l’américain Ram (22,76 accidents) et le japonais Subaru (20,90 accidents).

Elon Musk a pour ambition de transformer ses Tesla en de véritables voitures autonomes qui n’ont pas besoin d’interventions humaines. Tout récemment, l’entreprise du milliardaire américain a rappelé environ 2 millions de véhicules pour des raisons de dysfonctionnements liées au système de pilotage automatique. Il s’agit d’une vaste campagne de rapatriement de voitures aux États-Unis, l’un des plus importants segments de marché pour la marque automobile.

Selon les médias américains, le rappel des 2 millions de voitures est le plus important de l’histoire de Tesla. En s’appuyant sur les avis d’experts, Le Washington Post a soutenu qu’il est peu probable que malgré le rappel des 2 millions de voitures, Tesla puisse régler les différents dysfonctionnements constatés au niveau de son système de pilotage automatique. Cette situation va mettre Elon Musk dans l’embarras, d’autant qu’il avait annoncé qu’en 2024, sa marque de voiture allait activer des innovations majeures.

Publicité

Les récents déboires de Tesla nous rappellent la situation qu’a traversée, il n’y a pas longtemps, l’entreprise Neuralink. La société qui veut se poser en leader de la neurotechnologie avait suscité des avis négatifs après une série de tests effectué sur des singes. Des informations avaient révélé que les implants cérébraux posés sur les singes ont multiplié la survenue de graves effets secondaires. Les primates sont ressortis de ces expériences avec de graves séquelles. Dès lors, les premières autorités sanitaires américaines se sont saisis du dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *