Une société de ce milliardaire d’Afrique du nord cède toutes ses actions à une entreprise américaine

L’Égypte se retrouve au cœur d’une transaction majeure impliquant OCI Global, le géant dirigé par Nassef Sawiris, l’homme le plus riche du pays. La vente de la totalité de sa participation dans le fabricant américain d’engrais, Iowa Fertilizer Company (IFCO), à Koch Industries pour 3,6 milliards de dollars, marque un tournant significatif dans la stratégie financière de l’entreprise. Cette décision, bien qu’audacieuse, se révèle être une démarche réfléchie et stratégique de la part de Sawiris.

La transaction, effectuée sans liquidités ni dette, est le fruit d’un processus concurrentiel méticuleux. Elle reflète la vision stratégique d’OCI, remodelant son paysage financier pour libérer de la valeur tout en consolidant la réputation de Nassef Sawiris en tant que négociateur averti.

Publicité

Cette vente intervient dans un contexte où Sawiris a pris la décision de délocaliser son family office à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives de croissance pour OCI et mettant l’accent sur les initiatives à faible émission de carbone.

L’impact financier de cette transaction est majeur pour OCI, qui envisage de réduire considérablement sa dette et de dégager de la valeur pour ses actionnaires. Cette démarche s’accompagne d’une perspective de rendement du capital et ouvre la voie à de potentiels investissements futurs axés sur la croissance et la décarbonation, alignés sur le cadre existant de l’entreprise.

Nassef Sawiris, président d’OCI, exprime sa confiance dans cette vente en soulignant son potentiel de création de valeur pour les actionnaires, grâce notamment à une réaffectation stratégique du capital. « Cette transaction marque une étape transformatrice dans notre démarche visant à accroître la valeur actionnariale et à nous concentrer davantage sur les initiatives à faible émission de carbone », déclare-t-il avec conviction.

Publicité

Dans cette transition, l’optimisme règne quant à l’avenir d’IFCO sous la direction de Koch Industries, ce qui place l’entreprise dans une position favorable pour une croissance robuste. Ahmed El Hoshy, PDG d’OCI, reconnaît le succès d’IFCO depuis sa création, soulignant que cette vente témoigne des efforts de l’équipe et représente une évolution dans la vision à long terme d’OCI pour créer une valeur durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *