Pour la Chine, Elon Musk est désormais une menace

Le mardi dernier, la Chine a émis une alerte sérieuse concernant le déploiement de satellites de nouvelle génération par SpaceX, la société américaine dirigée par Elon Musk. Cette initiative, qui prévoit le lancement d’un premier lot de 21 satellites équipés d’une charge utile directe vers le cellulaire, a suscité des inquiétudes quant à sa potentielle menace pour la sécurité nationale chinoise.

Bien que SpaceX ait déjà plus de 5 000 satellites Starlink en orbite, cette nouvelle variété opérera comme une tour de téléphonie cellulaire, transmettant directement des signaux aux téléphones mobiles, même dans des « zones mortes » éloignées.

Publicité

Dans un article publié mardi, le média officiel de l’Armée populaire de libération chinoise a exprimé sa préoccupation quant au programme Starshield de SpaceX. Ce programme ambitieux prévoit le lancement de 15 000 satellites, jetant ainsi les bases d’une « chaîne de destruction rapide et fermée par l’armée américaine », selon les termes du média chinois. L’ampleur du projet suscite des interrogations sur ses implications potentielles pour la stabilité mondiale.

Le Pentagone a octroyé à SpaceX un contrat à l’automne dernier pour le développement complet du réseau Starshield. La société affirme que cette version à vocation militaire de Starlink fournira initialement des services d’observation et de communications mondiales pour les services du gouvernement américain. Les capacités de ce réseau sont présentées comme un atout majeur pour renforcer la domination spatiale des États-Unis, selon un porte-parole de l’Armée populaire de libération chinoise.

Les auteurs de l’article chinois ont également soulevé des inquiétudes quant à la possibilité que les satellites en orbite basse de Starshield soient capables de mener des « missions suicides » contre les ressources spatiales d’autres pays. Cette perspective a conduit à des préoccupations plus larges concernant la stabilité stratégique dans l’espace, intensifiant la course aux armements spatiaux et mettant en péril la sécurité et la gouvernance spatiales.

2 réponses

  1. Avatar de Mushinzimana Xavier
    Mushinzimana Xavier

    Comme internet fut premierement developpe a des fins militaries, starshield finira aussi par etre publique. Bravo a ce physicien.

  2. Avatar de Vladinsky
    Vladinsky

    Tu parles , ses usines sont a l ‘arret a cause des Houtis , enfin je veux dire , du sionisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *