USA – Chine: la guerre commerciale risque de déborder dans ce domaine

Il y a quelque temps, le constructeur américain Tesla perdait sa place de constructeur numéro un de voitures électriques, au profit d’un groupe chinois. Depuis, Washington s’en est pris à plusieurs reprises aux entreprises spécialisées dans le secteur, implantées en Chine, en affirmant qu’elles représentaient un véritable risque pour la sécurité nationale.

En effet, la secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo a affirmé à l’occasion d’un point presse, que ces voitures chinoises récoltant un grand nombre de données sur les conducteurs américains, les routes et infrastructures américaines. Des données qui seraient ensuite transmises à Pékin, pour être traitées et sauvegardées. De là à voir les USA agiter le spectre des sanctions ?

Publicité

Les véhicules électriques chinois bientôt surtaxés ?

Si peu (voire pas) de preuves ont été fournies, cette sortie n’est pas anodine. En effet, elle semble confirmer que les États-Unis vont effectivement mettre en place une politique restrictive à l’encontre des véhicules chinois, dans le but de préserver son marché intérieur et favoriser ses propres sociétés. En bref, Washington semble demander aux constructeurs chinois de faire attention et invite le consommateur à se tourner vers des produits issus du marché national.

Une sortie qui permet d’ailleurs de rappeler que Washington a imposé une surtaxe de 25% aux véhicules électriques chinois qui sont exportés sur le sol américain. Une taxe que les constructeurs coréens, japonais et européens n’ont pas à régler. Et cela pourrait rapidement empirer. Dans les semaines, voire les mois à venir, le gouvernement américain pourrait annoncer de nouvelles taxes douanières à l’encontre de certains produits chinois, dont les véhicules électriques.

2025, année charnière pour les constructeurs américains

Problème, c’est en Chine que sont produites les batteries utilisées par les constructeurs de véhicules électriques. De fait, Pékin pourrait aussi serrer la vis… À moins que Washington ne trouve la parade. Le gouvernement a d’ores et déjà prévenu qu’en 2025, les voitures électriques qui disposeront de ne serait-ce qu’un matériau critique extrait ou traité en Chine, ne seront pas autorisées à la vente sur le sol américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité