Armée américaine : la grosse gaffe d’un soldat

Les États-Unis sont l’un des plus grands soutiens de l’Ukraine dans le conflit qui l’oppose à la Russie. Depuis le début de cette guerre, Washington a mobilisé des moyens colossaux pour venir en aide à Kiev. Ce soutien s’est matérialisé sous forme de financements et d’envoi de matériels militaires de premier plan. Le conflit russo-ukrainien est stratégique pour les États-Unis.

La Russie et les USA sont deux superpuissances rivales et divers experts estiment que Washington est en conflit indirect avec la Russie à travers son soutien massif à l’Ukraine. Au sein de l’OTAN également, les États-Unis pèsent de tout leur poids pour enclencher des mécanismes en faveur de Kiev. C’est dans ce contexte que la justice américaine a arrêté David Franklin Slater, 63 ans et ancien colonel de l’US Air Force.

Publicité

Le colonel à la retraite est accusé d’avoir envoyé de nombreuses informations à un profil « se présentant comme une femme vivant en Ukraine« . David Franklin Slater aurait ainsi envoyé des informations ultra-confidentielles au sujet de la guerre en Ukraine sur un site de rencontre étranger. Sur cette plateforme, le colonel à la retraite portait le surnom suivant : « Mon informateur secret ».

Pour le moment, l’identité de la femme qui aurait échangé avec David Franklin Slater n’a pas encore été mentionnée. Les autorités judiciaires ont mis en avant plusieurs messages échangés entre l’ancien colonel et sa mystérieuse « correspondante ». Des informations de premier ordre ont été livrées à la correspondante. On peut lire ce type de message : « Mon Dave adoré, merci pour ces informations précieuses, c’est formidable que des officiels américains se rendent à Kiev » ou encore ceci : « Au fait, tu as été le premier à me dire que les membres de l’Otan voyageaient par train et c’est seulement maintenant que c’est annoncé par les médias ici. Tu es mon informateur secret, mon amour ».

D’après le ministère de la Justice américain, David Franklin Slater est même allé plus loin en transmettant des informations en lien avec des cibles militaires et des capacités d’invasion de l’Ukraine par la Russie. Cette affaire met dans l’embarras l’armée américaine qui ne cesse de déployer des initiatives pour empêcher la fuite de documents secrets défense. David Franklin Slater a pris sa retraite en décembre 2020. Depuis lors, il travaillait au Stratcom (United States Strategic Command), en tant que personnel civil de l’US Air Force.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité