Bénin#Gambie : Le staff technique des Ecureuils fait le lit à l’échec

Bénin#Gambie : Le staff technique des Ecureuils fait le lit à l’échec

A 10 jours du match contre les Scorpions de la Gambie, les Ecureuils du Bénin n’ont pas entamé leur préparation.

Bénin # Gambie : une victoire d’entrée pour se rassurer

Le Bénin accueille le dimanche 11 juin 2017 au stade Général Mathieu Kérékou à Cotonou la Gambie, dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Can Cameroun 2019 dans le groupe D. Un match capital que Oumar Tchomogo prépare mal.

S’il y a deux semaines que la liste des 18 joueurs retenus par l’entraîneur a parcouru les réseaux sociaux, Oumar Tchomogo n’a toujours pas sorti depuis un plan de préparation. Avec la fin des différents championnats européens il y a deux semaines, les joueurs sont laissés à eux même. Ils ont le temps de s’éparpiller dans des loisirs et autres. Certains sont déjà à Cotonou. C’est donc quartier libre pour ces joueurs qui ne sont plus avec leur club, et donc sans contrôle.

Oumar Tchomogo n’a pas jugé opportun d’établir un programme de récupération de ces joueurs en fin de championnat pour les maintenir dans la dynamique de la compétition jusqu’au 11 juin 2017. Or, ce premier match est capital pour la survie du Bénin dans la suite de ces éliminatoires. Une défaite pour le Bénin et s’en est fini du rêve d’une qualification à la Can Cameroun 2019. Mais il semble que les responsables en charge du football et le staff n’ont pas pris la mesure de la situation et font mine de sous estimer l’équipe gambienne.

Lenteur dans la préparation du Bénin

Tchomogo qui dirige à la fois la sélection A et celle locaux, suit les locaux dans leur périple de matchs amicaux. Il doit revenir ce jour avec l’équipe locale de la Côte d’Ivoire où les Ecureuils locaux ont livré un match (1-1) contre leurs homologues ivoiriens le mercredi 30 mai 2017. Pendant ce temps, l’adversaire des Ecureuils A se prépare activement au Ghana et envisage livrer un match amical contre son équipe avant de débarquer à Cotonou pour le match du dimanche 11 juin prochain. Les nations sérieuses ont su récupérer leurs joueurs et livrent des matchs amicaux.

Oumar Tchomogo a déjà convoqué un effectif limité de 18 joueurs, mais les préparations tardent à commencer. Tout semble se dessiner pour un échec le dimanche 11 juin 2017 alors que les Béninois ne rêvent que de la qualification pour la Can 2019. Après l’échec cuisant de Bamako qui a consacré l’élimination du Bénin à la Can Gabon 2017, tuer tout de suite le rêve d’une qualification ne va faire de bien ni aux joueurs, ni aux responsables sportifs, ni au football béninois

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 3 mois

    MONSIEUR LE JOURNALISTE , SOYEZ OBJECTIF ET N’AYEZ PAS PEUR DE DIRE LA VERITE EN ECRIVANT POUR CREVER DANS LE BALLON BENINOIS , L’ABSCES QUI LE RONGE .
    CITEZ-MOI EN AFRIQUE ET DANS LE MONDE UN SEUL PAYS OU LE SEUL ENTRAINEUR DIRIGE LES EQUIPES A COMME B !@?
    NULLE PAR SAUF AU BENIN OU TCHOMOGO SEMBLE ETRE SUPE ENTRAINEUR AVEC A LA CLE UNE HUMILIANTE DEFAITE AU MALI [ 5 A 2 ] PRIVANT LE BENIN DE GABON 2016 .
    LE MEME TCHOMOGO QUI A CONDUIT LE BENIN DANS CETTE GADOUE EST RECONDUIT AVEC LES HONNEURS ET TOUS LES HONNEURS POUR RECOMMENCER LE [ LIT ] DES ECHECS .
    BRAVO TCHOMOGO .
    TRISTE BENIN.
    A DIEU AUX ECUREUILS .