Le Parti social-démocrate (Psd), a tenu son congrès extraordinaire le samedi 22 juillet 2017 à Cotonou. Les militants venus de toutes les régions du Bénin ont pris part aux travaux qui ont duré toute la journée. A l’issue des assises, d’importantes résolutions ont été prises, notamment le retrait du parti de l’Union fait nation, pour beaucoup de raisons, et la reconduction d’Emmanuel Golou comme seul et unique président des sociaux-démocrates  au Bénin.

Le congrès extraordinaire tant attendu du parti social-démocrate s’est tenu ce samedi 22 juillet 2017 à Cotonou. Venus de tous les départements du Bénin, les militants, amis et sympathisants du Psd ont assisté aux travaux qui ont duré toute la journée. Dans une ambiance festive, les socialistes visiblement engagés et déterminés à redorer le blason du  parti après les échéances électorales de 2015 et de 2016, ont participé et contribué à la réussite de ce congrès extraordinaire. Cette grande rencontre intervient juste au lendemain du verdict rendu par la justice, et qui a rétracté son ordonnance d’interdiction dudit congrès. Le président du comité d’organisation dans son message a remercié tous ceux qui ont œuvré pour que le congrès se tienne.

A l’ouverture des travaux, le président sortant qui sera réélu quelques heures plus tard, s’est réjoui de l’effectivité des assises qui vont leur permettre non seulement de renouveler les différentes structures du parti, mais aussi de mettre sur pied le nouveau bureau exécutif national. Emmanuel Golou, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a tenu à rappeler que la crise que vit sa formation politique  est la première de son histoire. A la recherche des causes profondes de celle-ci, le président note qu’il n’y a ni bataille idéologique, ni tiraillements sur son orientation politique.

« De toute évidence, il n’y a pas de grandes réformes sans conséquences, et c’est ce que nous vivons en ce moment à travers cette crise », a-t-il fait savoir.

Aussi, a-t-il souligné que cette rencontre extraordinaire est un luxe, mais un luxe indispensable. Le remettre à plus tard serait préjudiciable et mettrait à mal la cohésion au sein du parti. Le président du comité Afrique de l’international socialiste, avoue que leur expérience récente avec l’union fait la nation, n’a pas du tout été heureuse. Il faut donc rechercher les meilleures issues pour la suite du combat. Emmanuel Golou a invité ses militants à s’engager pour assurer la cohésion au sein de leur parti, pour son rayonnement.

Le Psd quitte officiellement l’Union fait la Nation

Le départ du parti social-démocrate de l’Union fait la nation, a été l’une des grandes résolutions issues du congrès du samedi dernier. En effet, ce départ de ce regroupement politique est dû selon les congressistes à plusieurs raisons, notamment le

Loading...

non positionnement du Psd sur les listes de l’Union fait la nation, l’occasion des dernières législatives, communales et locales dans l’Atlantique, le Littoral, l’Ouémé, le Mono…, à l’engagement non tenu par l’Un à présenter un candidat unique à la présidentielle de 2016, à l’absence totale d’évaluations des différentes élections auxquelles l’alliance a participé, malgré la forte implication des sociaux-démocrates dans les activités de l’union.

Après avoir étudié les articles 13 et 33 des statuts et du règlement intérieur du Psd, les participants au congrès ont décidé de la nullité du conseil national illégal tenu par l’autre branche du parti, le 26 juillet 2017 au Cncb, ainsi que des sanctions à l’encontre de tous les auteurs de cet acte. Il est par ailleurs interdit à toute personne d’usurper le titre de président du Psd, sous peine de poursuites judiciaires. Le congrès a recommandé au bureau exécutif national et à son président en particulier, d’engager des discussions avec toutes les forces politiques, en vue de créer un creuset assis sur nos valeurs, et pour les combats futurs.

A l’issue du congrès, un nouveau bureau exécutif national de 45 membres a été mis en place. Emmanuel Golou président sortant a été reconduit à la tête du parti. Il est suivi de 8 vice-présidents, dont les 1er et 2ème sont respectivement Dominique Koko Sohounhloué et Corentin Kohoué. Le maire d’Aplahoué, Casimir Sossou est le nouveau secrétaire général du Psd. Cyprien Koboudé conserve son poste de secrétaire national à la communication du parti.

Les travaux ont pris fin sur des notes de satisfaction.

RESOLUTION SUR L’UNION FAIT NATION

– Considérant les ambitieux objectifs fixés par l’UN à sa création ;

– Considérant les résultats et conséquences des élections de 2011 ;

– Considérant l’engagement pris par les dirigeants de l’UN en vue de l’amélioration de la gestion de l’alliance ;

– Considérant les nombreuses décisions et recommandations des différentes conventions et instances statutaires de l’alliance pour de meilleures performances électorales ;

– Considérant la forte implication du Parti Social Démocrate dans l’atteinte des objectifs de l’UN ;

– Considérant le non positionnement des militants PSD sur la liste de l’Union (dans l’Atlantique, le Littoral, le Mono, le Zou, l’Ouémé, …) lors des élections législatives, communales et locales de 2015 ;

– Considérant l’engagement non tenu de l’Union fait la Nation à présenter un candidat unique à l’élection présidentielle de 2016 ;

– Considérant la décision de l’alliance d’abandonner la candidature unique à l’interne à ladite élection sans explication aucune ;

– Considérant l’absence totale d’évaluations des différentes élections auxquelles l’alliance a participé ;

– Considérant le bilan négatif de notre appartenance à ce regroupement politique ;

Le congrès extraordinaire décide du retrait pur et simple du Parti Social-Démocrate de l’alliance Union fait la Nation.

 

Fait à Cotonou, le 22 juillet 2017

Le  Congrès Extraordinaire

Réaménagement du Bureau Exécutif National

 

FONCTIONS NOM ET PRENOMS
1 Président GOLOU Emmanuel
2 1ère Vice-Présidente  chargé de l’orientation politique SOHOUNHLOUE K. Dominique
3 2ème Vice-Président  chargé de l’énergie, de la production et des affaires économiques KOWE Corentin
4 3ème Vice-Président  chargé de la politique sanitaire et des affaires sociales HOUNNOU G. Y. Martial
5 4ème Vice-Président  chargé du suivi des élus locaux, communaux et municipaux SEWA Issa
6 5ème Vice-Président  chargé des relations avec la classe politique et les institutions de la république TCHIWANOU Mahouna
7 6ème Vice-Président  chargé de l’éducation et de la culture GANGNITO Patrice
8 7ème Vice-Président  chargé de la coopération et de la politique internationale AHOUSSI Gisèle
9 8ème Vice-Président chargé de l’emploi, de la jeunesse et des sports HONLONKOU Albert
10 Secrétaire Général SOSSOU Casimir
11 Secrétaire Général Adjoint AKPA A. Thierry
12 Trésorier  Général KPANDE BOUKARY Issiakou
13 Trésorier Général Adjoint DJAHOUI Bertin
14 Secrétaire National à la Formation Politique AHLINVI M. Emmanuel
15 Secrétaire National Adjoint à la Formation Politique TOHOUNTODE Jules
16 Secrétaire National à l’Organisation IDOHOU René
17 Secrétaire National Adjoint à l’Organisation KODO Antoine  
18 Secrétaire National aux Relations Extérieures HOUNGBO Michel
19 Secrétaire National  Adjoint aux Relations Extérieures ETOU Daniel
20 Secrétaire National aux Relations Internes HOUNGBEDJI Stanislas
21 Secrétaire National Adjoint  aux Relations Internes AKODJINOU Gustave
22 Secrétaire National à la Communication KOBOUDE Cyprien
23 Secrétaire National Adjoint à la Communication KOWE Joseph
24 Secrétaire National aux Affaires  Sociales  et Culturelles SANNI Sika Sabi Kpatimi
25 Secrétaire National Adjoint  aux Affaires  Sociales  et Culturelles AGO Albert
26 Secrétaire National à l’Organisation des Femmes HOUNSA Marguerite
27 Secrétaire National Adjoint à l’Organisation des Femmes MEDJIGBODO Léa
28 Secrétaire National à l’Organisation des Jeunes DANDJESSO Joseph
29 Secrétaire National Adjoint à l’Organisation des Jeunes TONA Kouami
30 Secrétaire National à la Décentralisation et aux Relations avec les Elus Locaux TOGBEVI HONFIN Gabriel
31 Secrétaire National Adjoint à la Décentralisation et aux Relations avec les Elus Locaux AGBO Michel
32 Secrétaire National aux relations avec les Organisations Sociales CAKPO BESSE Laurent
33 Secrétaire National Adjoint aux relations avec les Organisations Sociales GNAHOUI Auguste Land
34 Secrétaire National aux Elections ADANHOUNME Philippe
35 Secrétaire National Adjoint  aux Elections BOKOUE Kokouvi
36 Secrétaire National aux Relations avec la Diaspora BADOU Macaire
37 Secrétaire National Adjoint aux Relations avec la Diaspora DAH-FIENON Paulin

 

Les présidents de commissions centrales

 

38 Plan Economie et Finances SOGBAVI Euphrem
39 Production Environnement et Echanges LOKOTCHE Kohouké
40 Affaires Sociales, Culturelles, Jeunesse et sport METANGNI Audrey
41 Politique Générale, Affaires Etrangères et Défense TOHOUNDO Grégoire
42 Loi et Règlement des Litiges HOWANOU Edah Zankpé
43 Formation, propagande et communication SOUSSOUKPO Léopold
44 Réformes administratives et institutionnelles LEYSSA KPADE Justine
45 Suivi et gestion de la carrière politique des militants COFFI François

 

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. Que l’opposition réelle commence maintenant à s’organiser: le PSD, la RB (Soglo), et d’autres partis politiques dans le pays. Que les voix commencent à s’élever afin d’éviter le naufrage de notre pays.

    • Cathie , oui l’opposition à l’es.cr.oc de talon est en marche .
      Avez-vous Les Échos de Paris sur le PAG , djogbenou est en grande difficulté, les différents intervenants le malmènent mal mal

  2. L’UN coquille vide pourra servir de parti a Talon …
    Peut qu’Idji et et ses copains vont servir de marche pied au rupturiens…
    Ils peuvent y ajouter les Bada, Yehouetome et autres affames de la RB…

    Espérons que les militants directs de l’UN avec Ahoyo Roger a leur tête vont quitter ce navire a rats en-talonnes…

    Bruno aura tout rate dans sa vie politique, même sa sortie…
    Ainsi finit on quand on est gourmand… de petite cuillère en louche fourchue !

    • Ahoyo a-t-il encore un avenir politique dans ce pays ? Tout comme detchenou Antoine qu’on entend plus , et c’est tant mieux pour le benin

  3. Hum le renard de djacotomey a cette fois la queue entre ses pattes , ” ces jeunes là ne sont pas bons heins ”
    Amoussou , prends maintenant ta retraite politique avec une grande honte en prime

Répondre à OLLA OUMAR Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom