Championnat d’Afrique de Wushu: Les médaillés béninois reçus par le ministre Homéky

Championnat d’Afrique de Wushu: Les médaillés béninois reçus par le ministre Homéky

Le Bénin a abrité du 20 au 22 juillet 2017, au stade Général Mathieu Kérékou, le 6ème championnat d’Afrique de wushu. Jeudi 27 juillet, le président de la Fédération béninoise de wushu et les athlètes sont allés présenter au ministre des sports Oswald Homéky les médailles remportées.

Fin des travaux de la 36è conférence des ministres des sports francophones

La cérémonie a eu lieu à la salle de conférence du ministère des sports. 15 médailles, deux en or, 7 en argent et 6 en bronze. C’est la moisson de la participation du Bénin au 6ème championnat d’Afrique de Wushu, organisé ici à Cotonou la capitale économique du Bénin.

Hier, une délégation importante de la Fédération béninoise de Wushu (Fbw) composée d’athlètes et de dirigeants avec à sa tête le président Patrice Komenan, est allée présenter au ministre des sports Oswald Homéky ces différentes médailles.

Après avoir remercié les instances Ouest-Africaine qui ont désigné le bénin pour organiser cette compétition, le ministre a reconnu les mérites du président Patrice Komenan qui selon lui est un acteur passionné qui œuvre efficacement pour le rayonnement du Wushu béninois.

Le Bénin, champion d’Afrique en 2009, a largement chuté (de 4 places). Et pour Maître komenam, cette chute est due au manque de moyens. Alors, il a invité le gouvernement à ne pas se focaliser que sur le Football et à avoir un œil regardant sur les autres disciplines. Au cours de cette cérémonie, l’homme a sans langue de bois fustigé le traitement réservé aux différentes disciplines sportives. Pour lui, «le football est le sport chéri» et il demande au ministre de redorer le blason des autres sports.

Pour Oswald Homéky, le succès des sportifs est ce qui compte pour la fédération et le ministère. Il a relevé que c’est un faux procès qui est fait au football, car toutes les disciplines n’engagent pas les mêmes ressources.

«Le gouvernement va mettre les moyens dans les disciplines qui ont du potentiel, pas nécessaire de faire la comparaison avec les autres disciplines», a indiqué le ministre qui rassure : «l’égalité des chances guide toujours mon action».

Il a réaffirmé l’engagement du ministère à accompagner la fédération et a par ailleurs exhorté maître Patrice Komenan à ne jamais abandonner le Wushu béninois. Oswald Homéky a promis un appui complémentaire du gouvernement béninois, dans la limite des moyens, afin d’offrir une bonne préparation de l’équipe pour les mondiaux

Commentaires

Commentaires du site 0