Semi-marathon «Odile Ahouanwanou»: William Akowanou et Huguette Amanandi vainqueurs

Semi-marathon «Odile Ahouanwanou»: William Akowanou et Huguette Amanandi vainqueurs

Près de 100 athlètes ont pris part à la deuxième édition du semi-marathon initié par l'athlète Béninoise, Odile Ahouanwanou, spécialiste de l'heptathlon.

JO Tokyo 2020 : six athlètes béninois décrochent des bourses de la solidarité olympique

Tenue le samedi 28 octobre 2017 sur une distance de 21km, cette course a connu le sacre de William Akowanou, de l’association sportive Tigre de Zinvié chez les hommes, et d’Huguette Amanandi de la même association, chez les filles.

Puisque ces deux athlètes n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires depuis le départ donné devant la Mairie de Bohicon jusqu’au stade Goho à Abomey, où cette course a échoué. Ils ont réalisé pour le gagnant chez les hommes 53 minutes 38 secondes, et chez les filles 1h 09minutes 50 secondes. Ce sacre permet à William Akowanou de confirmer sa suprématie sur la distance. Il se dit fier, surtout qu’il vient de gagner cette course initiée par sa sœur Odile Ahouanwanou, avec qui il a débuté l’athlétisme. Il a ensuite promis continuer sur cette lancée. “Cela passera par un travail acharné” a-t-il dit, avant de préciser qu’il avait l’habitude de se préparer 2 fois par jour. Huguette Amanandi a, pour sa part,  salué l’initiatrice et invité d’autres à lui emboîter les pas.

Cela nous permettra d’être plus compétitifs et représenter dignement notre pays l’extérieur” a-t-elle ajouté, toute joyeuse de sa belle performance qu’elle envisage reproduire aux prochaines courses.

Les dix premiers de chaque catégorie ont été récompensés. Pour rappel, la première édition s’est tenue à Savalou.

Quelques propos

Odile Ahouanwanou, promotrice du semi-marathon

«Je ne m’attendais pas à cette ambiance du public»

« Le but de ce semi-marathon est de sensibiliser les jeunes à plus s’intéresser à l’athlétisme. C’est aussi de les amener à courir, ce que nous sommes en train de réussir, car avec ce que j’ai vu, je me permets de dire que l’initiative est en train d’être adoptée. Je ne m’attendais pas à cette participation des jeunes coureurs et surtout à l’ambiance du public. Nous faisons cette course de façon tournante. L’année dernière on était à Savalou. Cette année, nous sommes à Abomey avec un départ à Bohicon. Nous n’avons pas encore défini la ville qui va accueillir la prochaine édition. Mais ce qui est sûr c’est que nous serons dans une autre ville. Il n’y a pas que Zou-Colline qui constituent le Bénin. Je suis très heureuse de voir les filles terminer la course. Ça prouve que la femme est capable de beaucoup de choses. Elles ont montré de la détermination à faire du sport de haut niveau. Je veux leur demander de persévérer et d’avoir du courage. Parce que ce n’est pas facile de pratiquer le sport ».

Vierin Degon, président de la fédération béninoise d’athlétisme

«Cette initiative en est une belle»

« Je suis vraiment heureux de la tenue de cette course. Je ne m’attendais à voir tant de monde ce matin ici à Goho. Mais c’est la surprise au plan de la mobilisation bien que la préparation ait été un peu précipitée. Cela veut dire que si on s’y prenait tôt dans l’organisation, nous pourrions aider les jeunes à aborder nombreux cette compétition. Cette initiative est belle. C’est d’ailleurs pour cela que je suis arrivé moi-même pour apporter mon soutien. J’ai remarqué qu’Abomey regorge de jeunes qui ont le potentiel qu’il faut pour pratiquer l’athlétisme. Je peux aussi vous dire que ce n’est pas seulement à Abomey. Ils sont un peu partout dans le pays. C’est pourquoi je prie pour que d’autres athlètes de la fédération ou d’autres promoteurs emboitent le pas à Odile. Cela va nous permettre d’avoir plusieurs événements sportifs de ce genre dans toutes nos communes, afin qu’on puisse détecter les jeunes talents cachés ».

Gildas Djobloski Agonkan, député à l’assemblée nationale

« Nous devons faire en sorte que ce marathon grandisse »

« Je voudrais saluer l’initiative d’Odile. C’est vrai qu’il y a de la mobilisation autour. J’ai senti la présence de tous les sachants du domaine à savoir les encadreurs, la ligue et la fédération. C’est la preuve qu’il y a un engouement autour de cette activité. Si nous sommes venus l’accompagner, c’est que nous croyons en ce qu’elle fait. Nous devons faire en sorte que ce marathon grandisse et connaisse plus d’engouement pour les fois à venir. En initiant cette compétition, Odile prouve qu’elle a une passion de l’athlétisme qu’elle veut partager avec ses jeunes frères et sœurs ».

Les résultats

Classement des garçons

1er William Akowanou 53’38”

2e Bello Babatounde 53’43”

3e Serge Akpansonon 54’45”

Classement  des filles

1ère Huguette Amanandi 1h09’50

2e Catherine Tavi

3e Cécile Djotindagba

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Très belle initiative. Du courage à notre sœur. Il faut pouvoir comparer les temps des vainqueurs de ce Semi-marathon «Odile Ahouanwanou» aux meilleurs temps sur le plan international et voir dns quelle mesure, octroyer des bourses aux vainqueurs pour se faire perfectionner et représenter le Bénin.