Après quatre ans à la tête du tennis de table béninois: «… on ne peut qu’être satisfait »

Après quatre ans à la tête du tennis de table béninois: «… on ne peut qu’être satisfait »

Les acteurs du tennis de table béninois se retrouvent ce samedi 17 février 2018, au siège du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), pour une assemblée générale élective.

Interdiction des sachets plastiques au Bénin: une avancée qui va bouleverser les habitudes

Ils vont renouveler le bureau exécutif de l’instance. Au poste de président, trois candidatures sont en lice. Président sortant et candidat à sa propre succession, Ferdinand Sounou nous parle dans cet entretien de la forme de la discipline au Bénin, de son bilan et des chantiers à venir.

Comment se porte le tennis de table sous votre mandat ?

Le tennis de table se porte très bien car à voir toutes les activités qui ont été menées pendant mon mandat, on ne peut qu’être satisfait.

Que retenir concrètement de votre bilan ?

Je pourrai dire que j’ai un bilan positif parce que j’ai réalisé le maximum de ce que j’ai prévu en prenant ce poste de Président, à savoir faire les championnats à bonne date et surtout pendant les vacances, renouer avec l’international, positionner des cadres à l’international, redonner vie à la discipline à la base à travers les camps de regroupement des catégories d’âge pour l’initiation et le perfectionnement, organiser des tournois et organiser des stages de formation au profit des encadreurs, athlètes, arbitres et juges-arbitres.

Pensez-vous que vous avez fait bouger les choses ?

En quatre (04) ans, je pense avoir fait bouger les choses. Il suffit de voir les activités que j’ai pu réaliser pendant cette période.

Si vous étiez réélu, quels seraient vos grands chantiers?

Mes grands chantiers sont nombreux. Je vais œuvrer à la consolidation des associations par une véritable vie associative. Je vais évaluer le degré de viabilité des associations, et renforcer l’administration de la fédération et des zones. L’autre chantier qui n’est pas des moindres, c’est l’introduction effective du tennis de table dans les établissements primaires et scolaires, et le retour des championnats nationaux scolaires. Il faudra poursuivre le renouement avec l’international, à travers la participation du Bénin aux compétitions internationales, poursuivre aussi les stages de formation et l’organisation des championnats nationaux à bonne date. En tout cas, les chantiers à venir sont très importants pour le développement effectif de la discipline.

Réalisation : Arthur Sélo

Commentaires

Commentaires du site 0