S’achemine t-on vers la fin de la lune de miel entre la Corée du Nord et les USA? Les récents événements semblent confirmer cette option. Analyse des derniers rebondissements.A l’origine, Donald Trump et Kim Jong-Un ne s’appréciaient guère. En effet, les deux hommes ont à plusieurs reprises échangé des mots pas très courtois par médias interposés. Mais depuis quelques semaines, la Corée du Nord s’est montrée plutôt ouverte à la discussion. Une ouverture très rapidement saluée par le président américain qui a réclamé une baisse des tensions dans la région. Aussitôt demandé, aussitôt fait. Le président nord-coréen; Kim Jong-Un a rencontré son homologue sud-coréen pour discuter d’une fin des tensions.

Une entente fragile

Depuis cette ouverture de Pyongyang, le président Trump a soigneusement évité d’insulter son homologue nord-coréen comme il en avait l’habitude. Ce dernier a également arrêté de le traiter de “vieux fou”. Des changements dans le langage qui encourageaient les observateurs à évoquer une fin des tensions dans la péninsule coréenne. Mais visiblement la charrue a été placée avant les boeufs. Et pour cause, Pyongyang s’est montré réticent quant aux conditions évoquées par les USA.

Si le pays est prêt à arrêter ses essais nucléaires, il n’était pas totalement prêt à se débarrasser de son arsenal nucléaire. Mieux, il y a quelques heures, Kim Jong-Un a exigé la fin des exercices conjoints entre les deux pays.

L’allusion à Kadhafi, la goutte d’eau qui va faire déborder le vase?

Récemment, un des conseillers de Trump a entrepris de convaincre le régime de Pyongyang à renoncer à son arsenal. Citant malencontreusement en exemple le cas de Mouammar Kadhafi qui avait renoncé à son arsenal après un accord avec les américains.

Seul bémol, le guide libyen fut assassiné il y a quelques années. L’agression dont il a été victime de la part de ses détracteurs, n’aurait visiblement pas eu lieu si ce dernier avait possédé l’arme nucléaire. L’allusion malheureuse du conseiller du président américain aura selon certains commentateurs, l’effet contraire de celui recherché. Le président nord-coréen s’étant illustré contre l’idée d’une dénucléarisation complète de son pays pour se protéger contre toute attaque…Ce que n’avait pas fait le guide libyen…

13 Commentaires

  1. Manifestement…certains dirigeants..ne retiennent jamais les leçons de l’histoire

    L’hégémonie…est vitale..pour les amerlocks…et ceci dans tous les domaines

    Trump qu’on l’aime ou pas…est entrain d’ouvrir..les yeux à tous les naifs occidentaux…qui ne jurent que sur les amerlocks..

    Pour eux…tout le monde doit se mettre..en position vulnérable….

    Si c’est vraiment la paix qu’ils veulent…et que l’arme atomique…est si mauvaise…pourquoi eux ils ne désarment pas..et demandent aux autres de le faire…

    C’est d’ailleurs la preuve de leur mauvaise foi…

  2. Kim est trop intelligent pour etre bête. Qu’il garde ses armes nucléaires le moins possible pour sa propre securite, car c’est la seule arme qui effraie les américains pour le toucher.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire