Coupe du monde : Neymar critiqué par Cantona et Maradona avant le match contre le Mexique

Coupe du monde : Neymar critiqué par Cantona et Maradona avant le match contre le Mexique

Maradona ou encore Cantona se sont agacés des innombrables roulades de Neymar. Qualifié d'acteur, le joueur va devoir se calmer avec l'arrivée de la VAR qui pourrait bien le prendre à son propre piège...

Mondial Russie 2018 : L’Argentine prive le Nigéria des 8èmes de finale

Si le Brésil a pu se qualifier pour les quarts de finale de cette incroyable Coupe du Monde, en battant le Mexique deux buts à zéro, les critiques elles, ne cessent de pleuvoir. La raison ? Neymar ! En effet, bon nombre d’observateurs en ont marre de voir le joueur Auriverde se rouler par terre à chaque contact, même s’il est vrai qu’il est le joueur ayant subi le plus de fautes à l’occasion de la phase de poule, 17 en trois matchs seulement.

Une proportion à se jeter qui a visiblement énervé Eric Cantona, l’ancien attaquant vedette de l’équipe de France et de Manchester United. Connu pour ne jamais mettre sa langue dans sa poche, ce dernier est monté au créneau en râlant après la star brésilienne, assurant qu’en plus d’être un grand joueur, Neymar était également un grand acteur ! Ironisant sur le fait qu’on le touche à l’épaule droite et qu’il se tient souvent le genou gauche, le King a donc une nouvelle fois fait parler la poudre.

Maradona s’agace lui aussi

Mais ce n’est pas tout puisque Diego Maradona y est également allé de son petit commentaire. Selon lui, il va falloir que le joueur se calme puisque, avec l’arrivée de la VAR, le plongeon et la simulation seront un peu mieux encadrés et donc, mieux sanctionnés. Un avertissement reçu à l’occasion du match contre le Costa Rica ou un pénalty a été annulé par l’arbitre après utilisation de la VAR.

Suffisant pour le calmer ? À la vue de son cinéma contre le Mexique, particulièrement raillé sur les réseaux sociaux, pas si sûr…

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Que Maradona la ferme. Avec la VAR a son époque, la “main de Dieu” serait aussi sanctionnée.