Cameroun : évasion spectaculaire d’une centaine de prisonniers dans la zone anglophone

Cameroun : évasion spectaculaire d’une centaine de prisonniers dans la zone anglophone

La prison de la localité de Wum, région du nord-ouest à 98 kilomètres environs de Bamenda, chef-lieu de cette région, a vu 82 de ses détenus s’évader suite à une attaque nocturne.

Sierra Léone : Accusés de corruption, un ancien vice-président et un ex-ministre arrêtés

La prison de Wum aurait été attaquée dans la nuit de mardi à mercredi par des combattants sécessionnistes d’Ambazonie. Les deux régions anglophones, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, sont en proie à un conflit qui oppose les forces de l’ordre à des séparatistes anglophones armés qui se réclament d’un État indépendant, l’Ambazonie. Ces derniers ont annoncé que l’élection présidentielle du 7 octobre n’aurait pas lieu en zone anglophone. Et Yaoundé d’assurer le contraire. Cependant, ce n’est pas  la première fois depuis le déclenchement de la crise anglophone fin 2016 qu’un nombre aussi important de prisonniers réussissent à s’évader à la suite de l’attaque d’un établissement carcéral.

Déjà En juillet dernier, la prison de Ndop à 32 km de Bamenda avait été attaquée par les hommes armés. Le bilan de l’évasion avait fait état d’au moins 160 prisonniers évadés. Cette fois , c’est environ 117 prisonniers qui étaient détenus au moment de l’attaque.

Seulement 35 ont répondu présents, obligeant Les éléments des forces de sécurité à lancer une chasse à l’homme dans plusieurs localités comme Sum, Ukwa, Weh, Esu et dans les villages voisins de Wum, pour retrouver les 82 détenus évadés. Un scrutin présidentiel qui s’annonce perturbé.

Commentaires

Commentaires du site 0