Dossier Ecureuils cadets au Bénin : le parquet de Cotonou ouvre une enquête

Dossier Ecureuils cadets au Bénin  : le parquet de Cotonou ouvre une enquête

Le ministre des sports est décidé à situer les responsabilités après la disqualification des écureuils cadets pour la CAN U-17 à cause de tricherie sur l’âge des joueurs. Il a déposé une plainte contre X auprès du procureur du tribunal de Cotonou.

Chan Kenya 2018: Les Ecureuils locaux affrontent les Eléphants le 30 Mai

C’est dans un communiqué en date du lundi 03 septembre 2018 que le procureur du tribunal de Cotonou a rendu public l’information. «  Le Ministre des sports , Oswald Homéky , a déposé entre mes mains courant journée du lundi 03 septembre une plainte aux fins de connaitre du dossier (de disqualification des écureuils cadets) pour fraude, faux et usage de faux » a fait savoir  Elonm Mario Mètonou.  En effet, au cours d’un contrôle de routine, la Confédération africaine de football a organisé un test d’Imagerie par résonance magnétique dite Irm à Niamey sur les joueurs de l’équipe nationale cadette du Bénin présents dans la capitale nigérienne pour discuter les éliminatoires de la CAN U-17.

Des résultats, il ressort que 10 des 18 joueurs engagés dans la compétition ont été reconnus coupables de fraude sur leurs âges…De ce fait, la Caf a décidé de la disqualification de l’équipe du Bénin.

Le nouveau procureur du tribunal de Cotonou dit avoir ouvert une enquête après avoir reçu la plainte et procéder à les vérifications d’usage. L’objectif de cette enquête est de situer les responsabilités dans ce dossier et de poursuivre les auteurs devant les juridictions. L’enquête ouverte par le parquet de Cotonou va diligemment connaître son épilogue. Pour rappel, le ministre des sports Oswald Homéky s’était prononcé sur la disqualification du Bénin dans un post publié sur sa page Facebook.

Il a fait savoir que c’était tout à fait inadmissible  « ce qui s’est passé à Niamey ». Pour lui, il est évident qu’en de pareilles circonstances les responsabilités soient situées et les responsables sanctionnés quels que soient leur rang et leur position.

Commentaires

Commentaires du site 0