Eliminatoires Can U-17 : Après la disqualification du Bénin, Homéky et de Chacus réagissent

Eliminatoires Can U-17 : Après la disqualification du Bénin, Homéky et de Chacus réagissent

Alors qu’ils sont à Niamey pour jouer le tournoi Ufoa B, qualificatif pour la Can U-17, les écureuils cadets ont été priés de rentrer chez eux. Selon la Confédération africaine de football, le Bénin a triché sur l’âge des joueurs. Depuis l’annonce de cette triste nouvelle, le président de la fédération béninoise de football et le ministre des sports sont sortis de leurs réserves pour condamner cette tricherie.

Challenge Trophy 2017 : Le bénin s’offre une double qualification en demi-finale

Mathurin de Chacus, le nouveau président de la FBF promet déjà de lourdes sanctions contre les auteurs de cette tricherie qui a souillé l’image du Bénin. « La situation est vraiment très grave. J’étais en voyage, je suis rentré et j’ai convoqué mon comité d’urgence. Nous sommes en réunion. Les sanctions seront très lourdes .Je ne pourrais pas accepter que mon pays soit humilié de la sorte » a-t-il confié à un média de la place.  Il a également fait savoir que les responsables de ce forfait sont au niveau du comité exécutif parce que le ministère des sports  a joué le rôle qui était le sien.

Il indique par exemple que le ministre Homéky a remis 5 millions à la fédération pour aller reprendre les tests d’IRM à la clinique Les grâces au Bénin après qu’on ait signalé des magouilles dans le premier contrôle qui a été fait à Lomé au Togo. Le président de FBF dit avoir déjà déposé une plainte contre X au tribunal de Cotonou.

Une question de « responsabilité et d’honneur »

Du côté du ministre Oswald Homéky on condamne tout autant la tricherie. Dans un post publié sur sa page Facebook il indique que c’est tout à fait inadmissible « ce qui s’est passé à Niamey ». Pour lui, il est évident qu’en de pareilles circonstances les responsabilités soient situées et les responsables sanctionnés quels que soient leur rang et leur position. Le ministre a aussi  parlé des  résultats des nouveaux tests IRM qu’il a demandé. A l’en croire, ils «ont clairement qualifié 22 joueurs sur les 25 examinés » et ce n’est qu’après cela que l’équipe a été autorisée à participer au tournoi de Niamey.

Pour finir, il promet  d’apporter des clarifications et tous les éléments de preuves sur cette affaire parce que c’est pour lui,  une question de « responsabilité et d’honneur ». Pour rappel, la sélection nationale cadette de football  engagée dans les éliminatoires de la CAN U-17 Tanzanie 2019 a été disqualifiée pour tricherie sur l’âge des joueurs. C’est lors du test de l’IRM que le pot aux roses a été découvert. Les écureuils épinglés ont pour nom : Ahmed Shereef YessoufouSophiane A. Gounou, Pavlek Septime Ehoué, Dominique Kougneadjo, Salami Zouli Koufouli Achamou, Samson Mate Hlakougbe, Armel Feliciano Anato, David Tchetchao, Amir Dossoumou, Tounde Barnabé Tito.

 

 

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire

    Wignan gootiiii. Quelle honte! Bon à rien…

  • Avatar commentaire
    Pasdecamp Il y a 3 semaines

    Pour commencer, la démission du ministre s’impose car c’est clair qu’il n’est pas à la hauteur de son portefeuille.

  • Avatar commentaire

    Le ministre devrait remettre sa démission au président de la République pour sauver l’honneur du Bénin.
    Un conseil tout de même : arrêtez de dire que vous avez fait d’IRM pour déterminer l’âge des joueurs. Vous allez nous ridiculer davantage à l’international.
    C’est ce qu’on appelle”âge osseux”, simple radiographie du poignet gauche qui permet de déterminer l’âge. Aucune IRM ne permet de déterminer l’âge d’un individu.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

    Cessez de pousser des cris d’orfraies voyons ; le benin plus d’une fois a été ridiculisé, talon pas reçu en France au palais de l’elysee , puis ensuit reçu au pas de charge par macron qui n’autorise que deux questions aux journalistes, la mauvaise presse de la politique déconcertante de talon , dont nous avons Les Échos , ainsi de suite , pauvre de mon benin

  • Avatar commentaire
    Che Guevara Il y a 3 semaines

    Le nettoyage doit se faire au niveau de la federation et du comite executif.

    Quand la culture de la paresse, des faux diplomes et des concours frauduleux gangrene les milieux de prise de decision, c’est le resultat que cela donne.

  • Avatar commentaire
    Libre Expression Il y a 3 semaines

    LE SEUL QUI DEVRAIT ETRE SANCTIONNE , C’EST LE MINISTRE . AINSI LE PAYS SORTIRA GRANDI ET A L’ETRANGER TALON SERA SALUE . SI LE BENIN DANS CETTE TRICHERIE AVAIT GAGNE LA COUPE , C’EST LE MINISTRE QUI ALLAIT EMBOITER LE VOUVOUZELA POUR CHANTER LES LOUANGES MES,,,QUI,,,,NES DE LA RUPTURE .VIVEMENT LA DEMISSION DU MINISTRE .
    SI UN AUTRE QUE LUI EST SANCTIONNE , JE PRIE ALORS CE DERNIER DE DENONCER LE MINISTRE ET QUE TOUS AILLENT RETROUVER YAYI BONI A TCHAOUROU DABS SA RETRAITE .,

  • Avatar commentaire

    Mes chers le ministre n’est pas un médecin! et il dit avoir demander les analyses attendons qu’il nous apporte les preuves de l’analyse. Si c’est la clinique qui a faillit alors nous verrons.Oswald Homéky n’est pas ministre et n’est pas non plus sélectionneur.

  • Avatar commentaire

    Dénonciation de quelqu’un qui a perdu sa place ! C’est malheureux

  • Avatar commentaire

    C’est la culture de la tricherie et de la magouille instituée par Patrice Talon qui se révèle au grand jour.
    Nous sommes à l’ère des technologies, les pratiques mafieuses n’ont plus droit de cité.

  • Avatar commentaire

    Voleur un jour, voleur toujours. Commen nos aieux le disaient: ” L’enfant qui refuse l’education de la maison, c’est la rue qui va le honnir”.

    Voila’ qu’ils se sont honnir eux-memes. Beaucoup de Jeunes Beninois cherchent la facilite’ au lieu de se mettre tot au travail et d’assumer leur echec tot afin de revoir leur copie tot, pour mieux faire. Ils preferent l’affairisme et la facilite’, les voila’ mis a’ nu au grand jour a’ l’etranger.

  • Avatar commentaire

    C’est trop facile de crier au scandale alors que le mal est fait!!!
    Qui délivre les licences???

    Moi je crois que le ministère ne peut ne pas avoir de responsabilité dans cette affaire.
    S’il y a une responsabilité du ministère, la démission du ministre s’impose.

    On est responsable pour prévenir les problèmes pas pour faire les constats. Soit on est à la hauteur de la mission ou on ne l’est pas.