Zimbabwe : Donald Trump maintient ses sanctions

Zimbabwe : Donald Trump maintient ses sanctions

Les États Unis, non convaincus par les circonstances de l'élection du nouvel homme fort du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, ont décidé de maintenir le statut quo et imposent un certains nombre de préalables avant la régularisation des relations.

L’Afrique entre dans l’ère numérique

Le changement de régime au Zimbabwe n’a pas conduit à la levée immédiate des sanctions que lui imposent depuis plus d’une décennie les Etats-Unis. Bien au contraire, avec l’avènement des premières élections post-Mugabe, de nouvelles conditions sont nées. Dans un décret qu’il vient de signer, le chef de l’Etat américain a annoncé qu’il faudra que le gouvernement zimbabwéen remplisse certaines conditions, politiques pour la plupart,  pour obtenir la levée des sanctions.

Une situation qui devrait surprendre le nouveau Président élu Emmerson Mnangangwa, qui avait basé l’essentiel de ses promesses sur l’amélioration des rapports avec les USA.

Seulement comment faire unanimité sur les résultats des élections, une des conditions imposée par Trump ; quant  un recours devant la Cour constitutionnelle a été déposée par l’opposition. Encore plus difficile de  respecter les « libertés et droits fondamentaux de la population » et de maintenir une « bonne gouvernance et le respect de l’opposition » quant dans les jours qui ont suivi le scrutin au Zimbabwe, six partisans de l’opposition sont morts dans des affrontements avec l’armée.

Les mois prochains s’annoncent difficiles pour Mnangagwa.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 mois

    Il devrait s’inquiéter de sa gouvernance, ou présidence au lieu de fourrer son nez de Pinochot dans les affaires des autres pays. Tout le Zimbabwe ne périra pas à causes des sanctions américaines. 

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 mois

    Il devrait s’inquiéter de sa gouvernance, ou présidence au lieu de fourrer son nez de Pinochot dans les affaires des autres pays. Tout le Zimbabwe ne périra pas à causes des sanctions américaines.