Les Ecureuils du Bénin sont en regroupement depuis ce lundi 8 octobre 2018 à Paris. Ils ont entamé la préparation du match de Blida où ils vont défier les Fennecs. Ce match compte pour la troisième journée des éliminatoires de la Can 2019. Dans la matinée de ce lundi, les premiers qui ont rejoint le camp de base à Paris sont Junior Salomon, Jean Marie Guera, Stéphane Sessègnon, Emmanuel Imourou, Jodel Dossou, Khaled Adénon, Moïse Adilehou, Jordan Adéoti, Désiré Azankpo, Sessi d’Almeida, Seïdou Barazé, Olivier Verdon et David Kiki. Le reste du groupe est arrivé dans l’après-midi. Et l’équipe a eu sa première séance dans l’après-midi.

Les joueurs se sont retrouvés dans une bonne ambiance et ont bien apprécié le fait que le regroupement se fasse à Paris. Cela leur évite des tracasseries de l’Europe à Cotonou avant de rallier Alger.

2 Commentaires

  1. notre foot..est à notre image manifestée…un peuple médiocre

    Nous les anicens…on peut encore défendre valablement le couleurs du benin.

    une équipe..composée du sultan..en attaquant de pointe..ollah pour les débordements à l’aille droit…la foudre…à la défense..afin d’électrifier tout imprudent..qui osera le défier..le plmobier..gardien de but..sauvy…jouant le relanceur…à la kanté…..allaomann…en relayeur….le petit agadjavi..en tacleur (c’est un abommen..et il n’est né pour tacler)…bagri..***…pour renforcéer la défense…monwé..et patriote,franck..le théoricen…

    dis je…on ne fera pas piètre figure

    on gagne..ou on gagne..au pire des cas..on fait la bagare…et puis il n’a rien..

  2. Qu’ils aillent se préparer en France ou même au Brésil, n’enlève rien à leurs incompétences; on connaît leur limite supérieure depuis longtemps. C’est l’argent du contribuable qui est dilapidé sans mesure. On ferait mieux de s’intéresser aux autres disciplines dans lesquels on a un peu plus de chance de ne plus les derniers du rang.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom