Fait insolite en Ethiopie. Le premier ministre Abiy Ahmed a fait des pompes avec des soldats venus le rencontrer pour exiger une augmentation salariale. Les choses auraient pu tourner au vinaigre lors de la rencontre entre le premier ministre Éthiopien et des soldats en colère. Membre d’une unité d’élite,  ces militaires dont certains étaient armés,  ont pénétré dans la propriété de Abiy Ahmed non sans autorisation. Ils étaient décidés à rencontrer le premier ministre pour réclamer une augmentation de salaire. Quand l’autorité est sorti à leur rencontre, il a remarqué que l’alarme s’est  déclenchée  parce que certains visiteurs portaient des armes. Un peu comme pour les punir, il leur a demandé de faire 10 pompes.

Un exercice qu’il a pratiqué avec eux.  Cette “punition peu ordinaire” s’est passée dans une ambiance bon enfant si on ajoute foi aux sourires sur les photos diffusées  sur  les médias sociaux. On ignore encore si les soldats obtiendront l’augmentation salariale après cette action  inhabituelle.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire