France : nouvelle plainte déposée contre Mélenchon

France : nouvelle plainte déposée contre MélenchonPhoto : Reuters

Suite à son attaque contre les journalistes du groupe Radio France, Jean-Luc Mélenchon a été la cible d'un dépôt de plainte. Dans le même temps, ils se sont tous mobilisés derrière le respect de la profession.

France : le ministre Hulot avait pleuré la veille de sa démission

La semaine aura été très agitée pour Jean-Luc Mélenchon. En effet, outre les perquisitions qui ont eu lieu à son domicile et dans les bureaux de la France Insoumise, le patron de la gauche dure a qualifié les journalistes travaillant pour Franceinfo, d’abrutis. Une attaque qui n’a pas manqué de faire réagir les journalistes de la France entière et les décideurs du groupe Radio France qui ont confirmé avoir déposé plainte.

Mélenchon face à la fronde du groupe Radio France…

Directeur délégué aux antennes et à la stratégie éditoriale du groupe, Guy Lagache lui, s’est ému d’attaques « sans fondement et irresponsables ». Selon lui, il était impossible de laisser passer cela et c’est donc tout naturellement que les principaux visés par ces déclarations ont décidé de réagir, d’autant plus que le travail réalisé par les journalistes de la cellule enquête a été « remarquable », ces derniers épluchant sans relâche les comptes de l’ancien candidat à la présidentielle. « Nous avons travaillé de façon à la fois indépendante, rigoureuse et impartiale, depuis plusieurs mois. », a précisé Guy Lagache.

D’autres, comme Vincent Giret, le directeur de Franceinfo sont allés encore plus loin en fustigeant des propos extrêmement graves, qui « appellent à la haine et à la violence », se permettant d’ailleurs de rappeler que Franceinfo est une radio de service public et non une radio d’État. Car c’est sur ce point que Mélenchon a dégoupillé, assurant que cette enquête était une enquête politique, réalisée par des journalistes d’une radio contrôlée par la Macronie.

… Et celle de tous les journalistes français

Outre la plainte déposée par le groupe Radiofrance, les journalistes ont décidé, le 20 octobre dernier, de répondre à Mélenchon dans une lettre ouverte. Dans ce long message, ces derniers s’interrogent concernant cet appel à la violence : « Si demain un ou une journaliste de Radio France se faisait physiquement agresser par une personne qui aurait mal interprété votre appel à ‘pourrir’ des ‘abrutis’, quelle serait alors votre réaction ? ». Une réponse musclée à laquelle n’a, pour le moment, pas souhaité réagir le principal intéressé mais qui aura tout de même poussé les autres journalistes français à se mobiliser, notamment sur les réseaux sociaux ou le hashtag #Jesuisunabruti a fait son apparition.

Commentaires

Commentaires du site 0