OM – PSG : quand Kylian Mbappé tacle les Marseillais

OM – PSG : quand Kylian Mbappé tacle les Marseillais

Son entrée aura changé le cours du match, son petit tacle aura sublimé sa soirée. En effet, c'est sur les réseaux sociaux que Kylian Mbappé a décidé de prolonger la victoire parisienne à l'occasion du premier classique de la saison.

Coupe du monde : ce que Mbappé a caché au monde entier avant la demi-finale

Sanctionné en début de match, tout comme son collègue Adrien Rabiot, Kylian Mbappé a débuté ce classico à la Française… Sur le banc. Heureusement pour le club de la capitale, son coach a décidé de le faire entrer à une demi-heure du coup de sifflet final avant que le milieu de terrain ne lui emboîte le pas en fin de match. Des changements qui auront donné un coup de fouet à l’équipe parisienne…

Mbappé et Rabiot, deux entrées qui changent tout

En effet, la décision de Tuchel de faire rentrer les deux bannis a permis au club de la capitale de continuer son sans-faute, en remportant son onzième match de championnat en autant de rencontres. Car oui, avant l’entrée de Mbappé, le club de la capitale s’est heurté à une équipe marseillaise compacte, difficile à bouger et surtout, prête à jouer les contres. 

Heureusement pour tout un peuple, trois minutes après l’entrée de Mbappé, ce dernier ira crucifier Mandanda et les siens d’une frappe croisée après un contre mené à vitesse grand V. En fin de match, Mbappé profitera des largesses de la défense marseillaise afin d’offrir un caviar à Neymar qui croisera trop sa frappe… Avant que cette dernière ne termine dans les pieds de Draxler. Le but du KO.

Mbappé, taquin avec les supporteurs olympiens

Un match physique, parfois un peu lent, parfois un peu ennuyeux, mais qui, une fois de plus échappe aux Marseillais. Une nouvelle qui semble d’ailleurs ravir le héros du soir puisque sur les réseaux sociaux, Mbappé s’est offert un petit tacle en postant une photo de lui, avec en légende la fameuse phrase parisienne « Ici, c’est Paris ». En géolocalisation ? Le Stade Vélodrome. Voilà qui devrait énerver quelques supporteurs olympiens

Commentaires

Commentaires du site 0