Tension entre la Chine et les USA : Google pris entre le marteau et l’enclume

Tension entre la Chine et les USA : Google pris entre le marteau et l’enclume

Le torchon n’a pas fini de brûler entre la Chine et les USA, sur fond de tensions économiques, commerciales et idéologiques. Washington défend à ¨Google¨ le développement de son nouveau projet en Chine.

Chine : du vin mis en bouteille il y a 2000 ans, découvert

Dans le cadre d’un projet baptisé “Dragonfly“, Google teste une version mobile de son moteur de recherche qui respecterait les strictes censures chinoises. En effet, une fonctionnalité serait introduite permettant au gouvernement chinois d’associer simplement les recherches à des individus, exposant ainsi les citoyens chinois à un risque accru de répression de la part du gouvernement s’ils cherchaient des sujets que leur gouvernement juge politiquement sensibles. Le vice-président américain, Mike Pence, a appelé ¨Google¨ à cesser immédiatement le développement de son application.

Dragonfly” «renforcera la censure du Parti communiste et compromettra la vie privée des clients chinois. » soutient-il. Bien que le projet ait soulevé des questions pointues d’un groupe de sénateurs bipartites, le discours de Pence a été la première condamnation publique de la Maison Blanche.

Dans une allocution, jeudi, le vice-président Mike Pence a égrené la longue liste de frustrations et de griefs à l’égard de Beijing par la Maison Blanche, a appelé les entreprises à reconsidérer les pratiques commerciales de la deuxième plus grande économie mondiale, surtout, « s’il s’agit de céder leur propriété intellectuelle ou de favoriser l’oppression de Pékin ».

Pence accuse les Chinois de réprimer leurs citoyens chez eux avec la création d’un «État de surveillance sans précédent», de réprimer brutalement les minorités religieuses et d’opprimer des pays à l’étranger par le biais de programmes de prêts qui favorisent Beijing et laissent ces nations redevables à la Chine.

Commentaires

Commentaires du site 0