En Syrie, les troupes de l’Etat Islamique ont lancé une opération particulièrement coûteuse en vies humaines, face aux Forces Démocratiques Syriennes. En effet, 200 personnes ont trouvé la mort.Une offensive déclenchée par le groupe djihadiste de l’État islamique a infligé en l’espace de trois jours seulement, une perte de près de 100 hommes au seul groupe des FDS, les Forces Démocratiques Syriennes, soutenues par Washington. Fer de lance dans la lutte contre Daesh, ces derniers ont ainsi été très sévèrement touchés.

L’EI tente de garder le cap face aux FDS

Cette bataille, qui aura duré de vendredi à dimanche, a éclaté dans l’Est syrien, tout près de la province de Deir Ezzor. Retranché dans ses derniers bastions, l’EI tente ainsi de tout faire afin de ne pas totalement disparaître. Pour l’occasion, pas moins de 500 combattants et kamikazes ont été réquisitionnés. Au cours de l’assaut contre ces FDS, 92 membres de l’organisation kurdes sont décédés, ainsi que 51 civils, dont 19 enfants et 61 djihadistes.

Ces derniers ont effectivement pris par surprises les Forces Démocratiques Syriennes en les attaquant frontalement, dans plusieurs petits villages. Après de longs et difficiles combats, les FDS ont finalement réussi à reprendre le dessus, lançant plusieurs contre-attaques afin de faire fuir l’ennemi. Toutefois, les pertes humaines n’ont jamais été aussi importantes. Une information confirmée par un porte-parole des FDS qui a reconnu “une série d’attaques” de l’EI avant d’ajouter que les “terroristes” avaient eux aussi essuyé de lourdes pertes humaines avant de battre en retraite.

4 Commentaires

  1. C’est a croire que l’etat islamiwue est soutenu par un autre pays.
    Ce sont tous les memes soutenu par les memes pays pour combattre des gouvernement legaux et legitimes syrien et irakien.
    Le reste c’est de la manipulation mediatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom