Aux Etats-Unis, le président américain Donald Trump travaille actuellement sur la mise en place d’une nouvelle loi restrictive visant à désengorger le système de demande d’asile, trop saturé à son goût.Donald Trump a décidé de durcir une nouvelle fois les conditions d’entrée aux États-Unis. En effet, ce dernier a confirmé jeudi vouloir restreindre les conditions de demande d’asile pour les migrants en empêchant les personnes ayant passé la frontière de manière illégale, de pouvoir en déposer une. Une déclaration qui a provoqué un véritable tollé.

Empêcher les illégaux de demander l’asile, un moyen d’aider le système

La raison ? Selon le ministère américain de la Sécurité intérieure, le système d’asile américain croule sous un trop gros nombre de demandes, demandes parfois un peu farfelues puisque ces dernières sont, selon lui, « injustifiées ». Résultat, le fait d’empêcher des milliers de migrants de pouvoir déposer une demande d’asile permettrait de désengorger un système aujourd’hui saturé. Cela permettrait en outre, d’offrir l’asile aux personnes qui le « méritent réellement ».

Dans les faits, une personne souhaitant déposer une demande d’asile sera donc obligée d’arriver sur le sol américain via un point d’entrée officiel. Une décision qui a provoqué l’ire de l’ACLU, puissante organisation luttant en faveur de la défense des libertés civiques.

Selon elle, la loi américaine autorise quelconque individu à déposer une demande d’asile qu’il soit entré aux États-Unis via un point d’entrée officiel et légal. Selon Omar Jadwat, le directeur de l’organisation, contourner ce principe revêt de l’illégalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom