Dans son troisième discours sur l’Etat de la nation devant l’Assemblée nationale ce jeudi 27 décembre 2018 à Porto-Novo, le Chef d’Etat béninois, le président Patrice Talon, a fait état d’un Bénin qui marche « indubitablement » vers une croissance économique supérieure à 7% pour 2019.Le Bénin a connu une relance de son économie et marche à grand pas vers la prospérité, selon le président Patrice Talon. Pour lui, le taux de croissance économique du pays est « passé de 2,1% en 2015 à 6,5% au moins en 2018 ». « Cette tendance haussière irréversible permettra indubitablement à notre pays de franchir, en 2019, le seuil de 7%, nécessaire pour engager durablement une réduction de la pauvreté»  a-t-il annoncé ce matin dans son message sur l’Etat de la nation.

Selon les propos du Chef de l’Etat, c’est le fruit de ses réformes. « Dans tous les domaines de politique, notre pays fait mieux que la moyenne des pays dans cette zone -Afrique Subsaharienne ndlr- » vante le président Talon. A ses dires, lesdites réformes sont « saluées par plusieurs partenaires internationaux ». Il cite, le Fonds Monétaire International (FMI), l’agence internationale de notation financière Standard & Poor’s et la Banque Mondiale. Toutefois, il reconnait qu’il n’est pas question de se « contenter des bonnes appréciations de la communauté internationale », mais de poursuivre les efforts « pour qu’à terme, les investissements de survie cèdent la place investissements de confort ».

Bénin : Talon croit à la résolution des inondations à Cotonou avec 238 milliards

Le gouvernement béninois associe au projet Asphaltage, le Programme d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou qui, estime-t-il, va permettre de régler une fois de bon le problème de l’inondation à Cotonou, d’après l’annonce du président Patrice Talon ce jeudi 27 décembre 2018 devant la représentation nationale à Porto-Novo.

Le président de la République du Bénin a fait beaucoup d’annonces ce matin dans son discours sur l’Etat de la nation. Au sujet de l’amélioration du cadre de vie des populations, Patrice Talon a évoqué le Programme d’Assainissement pluvial de la ville de Cotonou. « Grâce à ce programme, la crise des inondations dans la ville sera jugulée », a-t-il affirmé.

Aux dires du président Talon, il y a déjà des engagements financiers à propos. Ils sont estimés à 238 milliards de FCFA qui permettront de couvrir les besoins exprimés. Ce programme entre dans le même cadre que le projet Asphaltage et autres chantiers qui selon le chef de l’Etat, « vont embellir » les villes béninoises et « faciliter la mobilité de leurs habitants »

Protection de la côte

Toujours dans le domaine du cadre de vie, le président Talon annonce pour 2019, la poursuite des chantiers de protection des côtes. Il a mentionné notamment le lancement des travaux de protection des 23 km de la section ouest de la côte, allant de Hillacondji à la Bouche du Roy -à Grand-Popo-. « Les financements sont déjà mobilisés à cet effet » annonce le chef de l’Etat.

Patrice Talon : « La Criet se révèle (comme) un précieux instrument de lutte contre la corruption »

Le président Patrice Talon a délivré son traditionnel message à la nation ce matin à l’Assemblée nationale. Il s’est exprimé sur la création de la Criet, la réforme du système partisan, la demande de restitution des œuvres d’arts pillées par la France et les prochaines élections législatives entre autres.

Patrice Talon était présent devant la représentation nationale ce matin pour livrer son message de fin d’année  sur l’Etat  de  la nation. Entre autres temps forts de l’allocution du chef  de l’Etat: son appréciation de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) .  «  La Criet se révèle être un précieux instrument de lutte contre la corruption  et dont le  travail de salubrité que nous pouvons tous observer renseigne qu’elle manquait à l’édifice  juridictionnel de notre pays » a déclaré le  président  de la République.  Il reconnait cependant que l’unanimité ne peut être  faite autour de cette Cour tant  nous  cessons  d’être  d’accord dès que l’un des nôtres se trouve épinglé. A fortiori quand c’est nous même. « Chacun voudrait bien que cette action ne l’atteigne jamais, ni directement, ni indirectement » poursuit  Patrice Talon  qui pense que chaque  béninois  doit désormais renoncer aux vices  pour épouser  la vertu.

«Notre  pays avance vers la rationalisation de son paysage politique »

Sur la réforme du  système partisan, le numéro 1 béninois  a remercié les députés pour avoir  voté la loi portant  charte des partis  politiques. Pour lui, les effets de ce texte ont commencé par se faire voir avec la « recomposition qualitative amorcée du paysage  politique ».  Quant au nouveau code électoral il pense  que ses  effets se ressentiront mieux lors des élections législatives de l’année prochaine. «  Le dysfonctionnement qui  caractérise notre système politique avait des impacts négatifs  évidents sur  l’ensemble de notre système socio-politique. Désormais, l’action  publique sera plus homogène. Les  partis politiques répondront mieux à  leurs obligations constitutionnelles et légales. Notre  pays avance vers la rationalisation de son paysage politique » estime le premier  magistrat.

 Faire des législatives de 2019 un  moment  de  convivialité 

Patrice Talon  s’est par ailleurs réjoui de la réponse positive de la France à la demande de restitution  des œuvres d’arts  pillées par elle.   Il assure que ces biens  culturels  d’une valeur  historique , spirituelle et  culturelle seront de  véritables attractions  touristiques au Bénin.Le gouvernement prévoit  d’ailleurs la construction de musées modernes à partir de l’année  prochaine. L’autre point  important du  discours  de Patrice Talon,  ce sont   les  prochaines  élections  législatives de  2019 . Le  chef de  l’Etat invite le  peuple béninois a faire de ce scrutin,  des moments  de convivialité. « C’est  ainsi  que nous  continuerons à perpétuer la  bonne  réputation de notre processus  démocratique. Car,  ce que la République attend de nous, ce n’est pas d’avoir raison individuellement.  C’est d’avoir raison collectivement, historiquement, en tant que peuple, en tant que nation» a t-il déclaré.

Voir les commentaires

14 Commentaires

  1. Aziz dans ses oeuvres, le délire, l’amalgame, le non dit et les proclamations sans lendemain. En terme de résultats qui a fait mieux que l’AIC et Talon pour le coton, les intrants et récemment la noix cajou qui ont atteint des niveaux de production record. Tu te souviens certainement de Yayi qui cultivait le coton a la télé, mobilisant ministres et experts sans grands resultats si ce n’est la distribution de 1,5 milliard de primes aux membres de la Commission présidée par Djenontin. Il a suffit qu’on lui demande de venir s’expliquer sur ces vols et détournements pour qu’il se proclame exilés politiques…Vraiment minable

  2. Cette tendance haussière irréversible permettra indubitablement à notre pays de franchir, en 2019, le seuil de 7%, nécessaire pour engager durablement une réduction de la pauvreté»

    • Cela veut dire que le Prego a les recettes pour que le Bénin connaisse une croissance soutenue et irreversible. Really? Je suis économiste de formation et je n’ai appris dans aucun livre qu’une croissance économie est irreversible.

  3. Des *** qui se sont dits et faits promoteurs , ont capté des sous de souscripteurs cupides , fainéants , *** , et *** avec sa criet á sa solde en font des vedettes le temps d’un proces public , et tout ça pour “toucher ” le bon president yayi boni . ****

  4. Tiens, encore une trouvaille en preparation avec *** talon pour *** encore á son profit et au profit de son clan des milliards des beninois , ***

  5. tant mieux….si il y croit…mr talon…!!!

    Qu’il mette en garantie..ses sociétés…fasse en emprunt…des 239 patates..

    Eh bien..si ça marche..on le rembourse avec interet…

    On veut nous niquer…encore….et puis c’est venir..sortir un révolver..et nous braquer..en conseil des ministres…comme dans un western…

  6. La criet, un instrument circonstanciel qui vise les opposants politiques. Juste pour amuser la galerie et detourner le peuple de ses véritables préoccupations..!

    • Même si cela touche les opposants, esqu’ils n’ont pas des dossiers sals? S’ils n’ont rien fait, la CRIET ne sera pas à leurs trousses.

  7. La criet précieux instrument…pourquoi pas…!!?

    Cette criet..nous le prouvera si elle nous dit..comme le pvi,le port sec,l’aéroport,la karité,le coton,les intrants…sont devenus le monopole d’un clan…en 2 ans de rupture…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom