Au Zimbabwe, sept ressortissants chinois ont été arrêtés en possession de cornes de rhinocéros. Un méfait qui pourrait leur valoir une longue peine de prison.La justice zimbabwéenne souhaite faire de cette affaire, un exemple. En effet, pas moins de sept ressortissants chinois ont été arrêtés le 23 décembre, soit deux jours avant les fêtes de Noël après que les forces de l’ordre les aient aperçus transportant des morceaux de cornes de rhinocéros. La valeur de la marchandise elle, atteindrait le million de dollars.

Sept hommes sous le coup d’une condamnation au Zimbabwe

Âgés de 23 à 35 ans, ces sept hommes sont ainsi accusés par la justice d’avoir délibérément enfreint les lois en vigueur sur la faune sauvage. La saisie elle, est intervenue directement à leur domicile, à proximité de Victoria Falls. En tout et pour tout, ce sont 20,98 kilogrammes de cornes de rhinocéros qui ont été retrouvés cachés dans un matelas, dans des sacs plastique et dans de petites boîtes. Des preuves qui ne laissent finalement, que très peu de place au doute. C’est tout naturellement que ces derniers ont donc été arrêtés avant d’être placés en garde à vue.

Le procès, reporté au 9 janvier prochain

Au Zimbabwe, la justice interdit de posséder et de vendre des produits issus d’animaux protégés. Résultat, dans ce pays frontalier à l’Afrique du Sud, les rhinocéros sont ainsi directement protégés, leurs cornes servant un trafic passant notamment par la Chine et le Vietnam. En effet, la kératine présente dans les cornes de ces animaux serait très recherchée, celle-ci étant utilisée par les médecins traditionnels afin de soigner le cancer ou l’impuissance.

Aujourd’hui, ces braconniers risquent gros. Toutefois, cela ne serait pas leur seul méfait. En effet, les procureurs ont demandé à ce que le procès soit repoussé au 9 janvier prochain, ces derniers souhaitant ajouter aux lourdes charges, des accusations de « blanchiment d’argent » et de « vol de véhicules ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire