Au Bayern de Munich, le joueur français Franck Ribéry a été mis à l’amende pour avoir insulté certains internautes via les réseaux sociaux.

Franck Ribéry, à l’amende. En effet, le Bayern de Munich a décidé de sanctionner le Français après que ce dernier ait insulté certains de ses détracteurs sur les réseaux sociaux, ce samedi. Une décision acceptée par le footballeur, comme l’a d’ailleurs confirmé le directeur sportif du club bavarois, Hasan Salihamidzic.

Tout est en fait né d’une vidéo postée sur les réseaux sociaux par le Français. En effet, ce dernier se trouvait dans un restaurant et a décidé de commander un steak, enrobé de feuilles d’or. Très vite, de nombreux commentaires viennent critiquer le choix de Ribéry de poster une telle vidéo, en cause notamment le possible prix très élevé de son repas. Énervé par toutes ces attaques, Ribéry réplique alors “commençons par les envieux, les rageux, nés sûrement d’une capote trouée : n*quez vos mères, vos grands-mères et même votre arbre généalogique”. Des propos jugés indignes par le Bayern de Munich qui oblige ses joueurs à une certaine tenue.

Ribéry, une dernière année compliquée à gérer

La décision d’infliger une amende au Français est d’ailleurs très vite tombée. En effet, comme le confirme Salihamidzic, Franck Ribéry a totalement dérapé en tentant de se défendre d’injures reçu sur les réseaux sociaux, un fait qui ne passe pas du tout auprès des instances du club bavarois… Ni même auprès de l’opinion puisque de nombreuses personnes et médias ont également appelé à ce que des mesures soient prises à l’encontre du joueur. Une demande entendue par les présidents du club allemand qui ont donc sévi. 

Pour rappel, le joueur français dispute probablement sa dernière saison sous la tunique bavaroise. A l’instar d’Arjen Robben, Ribéry s’est vu signifier qu’il ne représentait plus vraiment le futur du club. Résultat, le Bayern de Munich a décidé de préparer l’avenir en renouvelant certains postes clés. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire