Une scène digne des plus grands films hollywoodiens. En effet, ce mardi matin, aux alentours de 9 heures, trois hommes ont fait irruption dans une agence de Milleis Banque, localisée dans le VIIIe arrondissement, rue Franklin Roosevelt. Sur place, le commando maîtrisera assez facilement les employés et les clients présents en les attachants à l’aide de liens. 

Un commando très bien organisé

Très bien organisés, les trois hommes fermeront ensuite la banque depuis l’intérieur. Quelques secondes plus tard, ces derniers se rendront direction la salle des coffres, salle dans laquelle ils resteront plusieurs heures. Réussissant à ouvrir des dizaines de coffres, ils s’empareront alors du butin et quitteront l’établissement laissant les otages à leur propre sort. Heureusement, près de trente-minutes plus tard, une personne réussira à donner l’alerte.

Un butin encore inconnu

En l’espace de quelques minutes, des dizaines de représentants des forces de l’ordre interviendront et réussiront à entrer dans l’établissement, libérant de fait, toutes les personnes enfermées. La police scientifique elle, affirmera après un début d’enquête rapide que tous les témoins ont été aspergés d’un liquide « sentant la javel », tandis que le directeur de la banque lui, a été forcé de porter une ceinture explosive. Ce dernier élément aura poussé les policiers à boucler une partie de la rue. 

Si les braqueurs n’ont toujours pas été retrouvés, l’enquête elle, a été confiée à la BRB, la brigade de répression du banditisme, section de la PJ de Paris. Ces derniers auront pour devoir de récolter des preuves afin de remonter la piste des malfrats. Aucune information n’a été communiquée concernant le montant du butin volé.

1 COMMENTAIRE

  1. Vérifiez…si entre temps..certains supporteurs de régime..pag eur..ne se sont pas rendu en france…ces temps ci..pour x raison…

    Celà sent une main..rupturienne…télécommande oblige..

    Du coté de dakar..je vais voir si quelqu’un n’a pas voyagé….ces deux jours ci…

    En effet..ils cherchent du blé..pour les législatives

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire