Présent hier du côté de Madrid dans le cadre de son procès pour évasion fiscale, Cristiano Ronaldo a été reconnu coupable d’avoir caché une partie de ses revenus au fisc espagnol dans le but de payer le moins d’impôts possibles. Toutefois, celui qui joue désormais du côté de Turin évite la case prison en ayant accepté de payer une amende record.

Cristiano Ronaldo évite la prison

Cette amende elle, sera de 365.000 euros. Une goutte d’eau pour celui qui aurait très bien pu être condamné à deux ans de prison ferme, même si, de manière générale, cette peine n’est pas appliquée en Espagne aux personnes n’ayant aucun antécédent judiciaire. En plus de cette peine, CR7 devra également s’acquitter de 3,2 millions d’euros d’amende. La cour l’a donc condamné à verser, au total, 3,5 millions d’euros. À cela, s’ajoute le montant de 18,8 millions d’euros que Cristiano Ronaldo s’est engagé à verser au fisc après que les deux partis aient trouvé un accord à l’amiable. Accusé d’avoir utilisé un montage frauduleux de sociétés basées à l’étranger, notamment aux Îles Vierges britanniques et en Irlande, l’attaquant star se retrouve donc au creux de la vague.

Les ennuis judiciaires, pas encore terminés

Dans un autre registre, celui qui se fait surnommer CR7 est toujours visé par une enquête pour viol aux États-Unis. En effet, Kathryn Mayorga, la plaignante, assure avoir été la victime du joueur, il y a de ça dix ans, lorsque les deux se sont rencontrés à une soirée organisée du côté de Las Vegas. Celle-ci est désormais appuyée par Jasmine Lennard, qui a accepté de collaborer avec la plaignante, elle qui accuse Cristiano Ronaldo d’être un « psychopathe ». Prenant l’affaire très au sérieux, la justice américaine a d’ailleurs demandé une expertise ADN concernant le joueur portugais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire