En France, un homme a été arrêté par les forces de l’ordre pour avoir directement menacé un policier ainsi que la ministre Marlène Schiappa.C’est aujourd’hui, lundi 14 janvier, qu’un homme de 31 ans est comparu devant le tribunal de Versailles pour avoir directement menacé via les réseaux sociaux de vouloir tuer un policier, mais également de s’en prendre à Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Loading...

Un message Facebook met le feu aux poudres

Cet homme, c’est Dimitri, un gilet jaune originaire de la ville de Longnes, dans les Yvelines. Vendredi dernier, celui-ci s’en est directement pris à un fonctionnaire de police après que ce dernier ait liké un poste concernant la levée de fonds Leetchi en faveur des forces de l’ordre. « Tu es un flic, merci pour les photos des gens que tu aimes, on va leur faire mal… très mal » lui envoie-t-il alors via les réseaux sociaux…

Soucieux de comprendre ce qu’il se trame, le policier demande alors à son propre frère de contacter l’individu via Facebook afin d’en apprendre plus sur ses intentions. Assurant souffrir d’un cancer, Dimitri confirme n’avoir rien à perdre. C’est alors que quelques jours plus tard, peu avant l’acte 9 des gilets jaunes, celui-ci assure vouloir tuer un policier au couteau de chasse. Inquiet, le frère du policier sans doute visé décide de donner l’alerte.

Marlène Schiappa, elle aussi visée par des menaces

Une traque se met alors en place, mais Dimitri s’avère compliquer à retrouver. Il sera finalement appréhendé le samedi 12, quelques heures seulement avant le début des manifestations et son supposé passage à l’acte. Placé en garde à vue puis interrogé, il passera très vite aux aveux, confirmant avoir voulu tuer un agent des forces de l’ordre. L’étude de son téléphone, permettra également de mettre en avant des messages de menaces et d’insultes, adressés à l’encontre de Marlène Schiappa et son ministère, qui a d’ailleurs décidé de déposer plainte contre lui.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom