Le procès ICC Services a repris ce lundi matin avec la déposition de l’ancien directeur général d’ICC Services. Ludovic Pampile Dohou a parlé des coups de fils anonymes qu’il recevait de la présidence et de la relation d’amitié entre Tégbénou et l’ancien président de la République Boni Yayi.
A chaque jour suffit ses révélations est-on tenté de dire en suivant le procès ICC Services à la Criet. Ce lundi matin le directeur général de la structure illégale de placement de fonds a parlé des dons qu’ils faisaient sur recommandation du Palais de la Marina. « Il y a des coups de fils anonymes qui venait ( de la cellule de communication de la présidence). On nous disait d’aller dans tel orphelinat pour aller apporter des dons au nom du chef de l’Etat » a déclaré Ludovic Pamphile Dohou. Il avoue que ces recommandations étaient mises à exécution.

Ils parcouraient une fois par mois, les orphelinats, les centres de santé et l’hôpital psychiatrique de Jacquot pour offrir des vivres aux pensionnaires. Ils soutenaient aussi les mouvements des femmes à Glo-djigbé, Kpomassè et Djakotomè. L’argent qui servait à financer ces actions sociales  provenait des bénéfices générés par leurs activités illégales. Selon Ludovic Pamphile Dohou, le président Boni Yayi ne manquait pas de les remercier.

Yayi aimait beaucoup Tégbénou

L’ancien directeur de ICC Services a aussi parlé des relations amicales que Tégbénou entretenait avec Boni Yayi. A l’en croire, l’ex président de la République « aimait beaucoup » ce promoteur d’ ICC Services et ils échangeaient en nago quand ils se rencontraient au palais de la Marina. « Le chef de l’Etat l’a aidé à avoir son agrément au niveau de Snab (Société nouvelle alliance du Bénin). Donc il composait plus avec le chef de l’Etat… Tégbénou avait de très grands marchés et Yayi l’aidait à trouver des marchés à Lomè, Cotonou et Bamako. Le chef de l’Etat, c’est son maître » a déclaré Ludovic Pamphile Dohou.

Alopko nous renie comme  Pierre a renié Jésus

Il a par ailleurs avoué que Boni Yayi les recevait plus souvent.Des propos qui contrastent avec les déclarations du pasteur Michel Alokpo qui prétend que ces derniers n’étaient pas du tout proches de Boni Yayi . Pour M Dohou, Michel Alokpo « mentait ». Ils allaient régulièrement à la présidence. L’objectif du pasteur est de minimiser les actions de ICC Services accuse-t-il. « Alokpo nous renie comme pierre a renié Jésus » a-t-il poursuivi soupçonnant le pasteur d’être de mèche avec Boni Yayi.

Chantal Yayi parmi les déposants

L’ex directeur général a aussi indiqué dans sa déposition, que l’ex première dame  Chantal Yayi faisait partie des clients de ICC Services. Elle y a déposé des fonds. Le procès qui a connu une suspension va se poursuivre dans les prochaines minutes à la Cour de répression des infractions économiques et  du terrorisme à Porto-Novo.

4 Commentaires

  1. Je ne pense pas qu’on puisse qualifier des déclarations d’un tel individu de révélations.
    A l’allure où vont les débats, je ne comprend pas ce que l’on juge réellement à la CRIET ?

  2. Talon , avec ta criet et ton procureur special , êtes de mauvais metteurs en scène , le script est mal appris , pas retenu par vos ban.dits de souscripteurs .

  3. Odje , les beninois vous laissent seuls descendre dans le caniveau politico-judiciaire dans lequel votre criet aux ordres , talon voulez les entrainer

Répondre à OLLA OUMAR Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom