Le Chauffeur Uber, Jason Dalton, En 2016, assassinait une demi-douzaine de personnes. Arrêté le 30 décembre dernier, le chauffeur avait déclaré avoir agi sous l’influence de l’application Uber. Dalton, 48 ans, serait accusé d’avoir tué six personnes et en a gravement blessé deux autres, dont une fillette de 14 ans à Battle Creek, le 20 février 2016, lors d’une fusillade à trois endroits à travers le comté de Kalamazoo, aux USA.

Un procès écourté par des aveux inattendus

Jason Dalton questionné après son arrestation avait selon la presse locale, affirmé que Uber, l’application qui lui permettait d’être contacté par de potentiels clients, lui aurait, prenant possession de son esprit, désigné les victimes potentielles et intimé l’ordre de les assassiner. Une déclaration tirée par les cheveux qui ne sera semble t-il pas reporté au dossier du tueur, puisque selon les médias, elle aurait été faite sous la pression de l’interrogatoire de la police, alors que le prévenu avait déjà demandé à parler à un avocat. Des déclarations qui auraient laissé supposer la probable défense du prévenu ; la démence passagère.

Cependant ce lundi, à l’ouverture de son procès, dalton contre toute attente, plaide coupable de tous les chefs d’accusations. Six chefs de meurtre, deux chefs de tentative de meurtre et à plusieurs chefs d’inculpation d’usage illégal d’arme à feu. Alors même que les avocats commis à sa défense n’avaient pas encore eu la latitude de récuser les 112 jurés assermentés pour ce procès. Jason dalton risquerait la prison à perpétuité.

D’ailleurs pour Me Eusebio Solis, son avocat, cette décision fut prise malgré son conseil, «Il y a des raisons personnelles, pour lui. Il ne veut pas laisser sa famille subir cela, ni la famille des victimes, pendant le procès. C’est sa décision; contre mon conseil » expliquait à la Cour l’avocat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire