/ AFP / ERIC PIERMONT

Nicolas Dupont-Aignan n’a pas sa langue dans sa poche, mais souvent, quand il est dans le feu de l’action, il peut arriver que le leader de Debout la France fasse des déclarations qui peuvent prêter à confusion. Dupont-Aignan se veut proche du peuple, tout récemment il a participé à une réunion publique contre les nuisances aériennes et contre le projet de la loi Pacte qui suscite des controverses.

Au cours de cette réunion, le dirigeant politique français a tenu des propos qui ont profondément choqué plusieurs honorables députés. Le projet de la loi Pacte, qui prévoit la privatisation des aéroports est beaucoup commenté actuellement, il sera proposé pour validation aux députés.

Aucune intention malveillante

En marge du vote de ladite loi, Nicolas Dupont-Aignan a appelé à ne pas laisser repartir vivant les députés du parti présidentiel si ceux-ci votent pour ce projet de la loi Pacte. Dupont-Aignan avait alors associé ses propos à une blague, mais elle n’a pas du tout fait rire les parlementaires, qui dans leur ensemble, ont condamné les propos irresponsables du patron de Debout la France dans un climat de fortes tensions sociales.

Face au déferlement de condamnations et de réactions outragées, Nicolas Dupont-Aignan a rappelé que ses propos avaient un caractère humoristique. “J’ai tout de suite précisé qu’il s’agissait d’une blague (…) C’est une expression populaire, il n’y avait aucune intention malveillante.” dira l’homme politique.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Un tel appel contre les députés godillots à la botte de talon , nous ferait un grand bien ici au bénin , n’est-ce pas agadjavi ?

Répondre à OLLA OUMAR Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom