Felix Dorfin, français, âgé de 35 ans, avait été arrêté en septembre tentant de passer par l’aéroport de Lombok, une ile indonésienne, une valise contenant près de 4 kg de drogues dures diverses(cocaïne, ecstasy, amphétamines). Arrêté et écroué dans une des prisons de l’île en attendant son jugement. Félix Dorfin, qui de l’avis de la presse internationale, pourrait être condamné à mort s’il était reconnu coupable choisi de prendre la poudre d’escampette, soudoyant un responsable de l’administration pénitentiaire

Il a scié les barreaux de sa cellule et a utilisé sarong, une robe traditionnelle du pays, avec des rideaux pour s’échapper de sa prison située à plusieurs mètres du sol.

12 jours de Cavale pour Dorfin

Felix qui au moment de son arrestation avait clamé à qui voulait l’entendre que c’était la première fois qu’il introduisait de la drogue dans le pays, n’en était pas à son premier séjour dans l’île. Des sources policières rapportées par la presse locale aurait vu dans son passeport des déplacements réguliers dans la région pour des « vacances ».

Dorfin connaissait donc bien la région, d’où la relativement  longue période de cavale ; 12 jours, pour un ressortissant étranger, ne parlant pas très bien la langue du terroir, sans argent et ayant à évoluer sur le qui-vive dans un environnement hostile composé en grande partie de marécages et de forêts.

Après son évasion le 20 janvier dernier, Dorfin fut retrouvé ce vendredi 01 février, « Vêtu de vêtements noirs, sale et décoiffé et ayant l’air exténué » dans une forêt, dans le nord de Lombok, rapporte un média international. Le français aurait dans une ultime tentative tenté de soudoyer de nouveau les agents de police l’ayant retrouvé, un geste qui pourrait bien aggraver sa peine dans un État reconnu pour avoir les lois parmi les plus favorables à la peine capitale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire