L’Union démocratique pour un Bénin nouveau (UDBN) du député Claudine Prudencio proteste vivement contre les affirmations du ministre de l’intérieur Sacca Lafia au sujet du rejet des dossiers des formations politiques dans le cadre de l’obtention du récépissé de conformité à la nouvelle charte des partis politiques au Bénin.

A la date d’hier, jeudi 14 février 2019, le ministère de l’intérieur n’a délivré aucun récépissé provisoire ou encore attestation de conformité à la nouvelle charte, selon le ministre Sacca Lafia. Certes, c’est une réalité, mais les explications fournies par l’autorité lors de sa conférence de presse hier pour justifier ce fait, ne sont pas fondées, selon l’UDBN. Du moins, le parti, en ce qui le concerne, ne s’y reconnait pas.

Manœuvre du ministère contre les partis

Dans un communiqué de presse publié quelques instants après la sortie du ministre, l’UDBN, qui se réclame premier parti à enclencher le processus d’obtention de cette pièce depuis le 31 octobre 2018, expose les démarches qu’elle a menées à l’endroit du ministère de l’intérieur sans suite favorable depuis plus de 3 mois.

Le député Claudine Prudencio et sa formation politique dénoncent une manœuvre qui traduit « une volonté manifeste d’empêcher l’UDBN de participer aux élections». Elles retrouvent dans la pratique du ministère de l’intérieur «une grave entrave à la démocratie et au processus électoral». Lire ci-dessous le communiqué.

COMMUNIQUE DE PRESSE DU PARTI UNION DÉMOCRATIQUE POUR UN BÉNIN NOUVEAU (UDBN)

Le jeudi 14 Février 2019, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Monsieur SACCA Lafia, a animé une conférence de presse relativement au processus de contrôle de conformité des dossiers de déclaration administrative de constitution des Partis politiques à la Loi N°2018-23 portant Charte des Partis politiques en République du Bénin. A cette occasion, il a laissé croire en substance, qu’à ce jour, aucun Parti politique ne remplirait les conditions pour se faire délivrer le récépissé. L’UDBN élève ses vives protestations quant à ses déclarations.

En effet, depuis le 31 Octobre 2018, l’UDBN est le premier Parti politique à avoir déposé ses dossiers. Le 26 Novembre 2018, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a fait des observations que le Parti UDBN a prises en compte le 14 Décembre 2018. Le 31 Décembre 2018, expirait le délai légal de deux (02) mois au cours duquel, le Ministre SACCA Lafia pouvait encore notifier une décision de conformité ou de non-conformité. Cette notification n’ayant pas été faite dans le délai de deux (02) mois, le dossier de déclaration du Parti UDBN est « réputé conforme à la loi ».

Mais contre toute attente, le 07 Janvier 2019, soit Sept (07) jours après l’expiration du délai légal, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a cru devoir formuler encore d’autres observations. Malgré cette entorse à la loi, l’UDBN s’est conformée aux exigences du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique.

Depuis le 31 Décembre 2018 l’UDBN attend impatiemment son récépissé. Le 05 Février 2019, l’UDBN a fait sommation interpellative au Ministre de l’Intérieur d’avoir à lui indiquer les raisons de la non délivrance de son récépissé. En lieu et place, c’est au travers d’une conférence de presse, le 14 Février 2019, que l’UDBN apprend qu’elle ne remplirait pas les conditions pour se faire délivrer ce récépissé. Cette façon de procéder constitue une grave entrave à la démocratie et au processus électoral.

L’UDBN ne s’associera pas à cette manœuvre en cours. Le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique en portera, seul, la responsabilité devant l’Histoire.

Fait à Cotonou, le 14 Février 2019

La Cellule de Communication de l’UDBN

13 Commentaires

  1. Prudencio, tu n’auras que tes yeux pour pleurer. Tout ce que Talon à montré à to amant de type, tu n’en tires pas leçons :on t’ a ninguin ninguin pouè
    Ecoute ça comme le dirait Claudy “Kognini” Espoir 2000

  2. C’est des gens de député dont on parle ça, ils votent les lois et viennent sassoir pour l’explication. La puissance de Gbèhanzin va vous punir ainsi que l’intelligence de Kerekou va vous tenir à la gorge.

  3. il faut avouer..que le clan des siciliens avec le parrain…est trop..fort..!!

    Arriver..à foutre une quenelle..à tout le monde…ça c’est du grand art..!!!

    yayi papa bonheur…apres yayi..papa malheur…c’est du passé….mais talon lui..il “sémenfou”..de tout ça…

  4. Que le Seigneur vous fait voir les fruits des lois que vous avez votés les yeux fermés. Chacun aura son compte à rempte auprès du peuple et du tout-puissant

  5. Trop de bavardage, allez vous conformer et on passe à autre chose.Le PRD est entrain de se conformer pour répondre aux exigences de la loi, je demande que les autres lui emboite le pas au lieu de piailler. Et que ceux qui savent qu’ils ne sont pas ajour pour le fisc le fasse et qu’ils sachent que l’administration est au courant de leurs biens car avant nos homes politiques i ne se cachaient pas ,ils se pavanaient et disaient à qui voulait l’entendre leur bien.

  6. On voit le deroulement du plan diabolique du clan Talon Djogbenou qui ne vise qu’a ´instauration deguisee d’un parti unique avec qques faire valoir a l’image de ce qui se fait au Rwanda…
    Les Houngbedji , Amoussou Bruno et autres godillots qui par cupidite devant les milliards de financement que Talon faisait mirroiter devant eux, seront severement juges par l’histoire, si ce n’est dans ces elections…
    Ces lois seront abrogees tot ou tard et le clan Talon repudie…mais leur compliçesont commence a payer

  7. S’il y a des partis qui ne sont pas en règle et qui n’ont pas une existence légale et juridique c’est bien les deux blocs de la mouvance de Talon, du Moele-Bénin de Ayadji et du FCDB de TOLEBA. En effet, ce sont les derniers nés dans l’échiquier politique et qui n’ont pu rien faire dans le délai. Alors pour ne pas être rattrapés par sa propre ruse et rage avec des lois votées les yeux fermés, on a mis tout le monde dans le même panier à crabes. L’idéal aurait été de dire parti par parti les irrégularités et on verrait que les grosses irrégularités sont dans le camp de la mouvance. Une chose est sûre, le peuple vous connait et vous attend. Sacca Lafia en premier. On ne peut pas être juge et partie. Quant à Claudine Prudencio qu’elle aille s’en prendre à elle-même et non venir nous distraire.

  8. Cette claudine pourrait me plaire , si elle n’avait pas voter cette loi sur la charte des partis que talon les a fait gober bêtement à l’Assemblée ; où était-elle ? Que les béninois la sanctionne aussi , car elle ne sait pas que gouverner c’est prévoir ;

Répondre à Amaury Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom