PHOTO ALEXEI NIKOLSKYI/K/KREMLIN/REUTERS

Nicolás Maduro continue de bloquer l’aide humanitaire envoyée par les États-Unis, au niveau de la frontière entre le Venezuela et la Colombie. Toutefois, ce dernier a récemment confirmé que la Russie lui avait envoyé près de 300 tonnes de vivres et de médicaments, un convoi cette fois-ci accueilli à bras ouverts par le leader Chaviste.

Ainsi, c’est à l’occasion d’une déclaration retransmise en direct à la télévision, que le président Vénézuélien a confirmé cette information. Au cours de son allocution, ce dernier a notamment assuré que le gros du convoi venait tout droit de Russie, ajoutant au passage que certaines nations comme la Chine ou la Turquie avaient eux aussi participer. « Celle-là, nous l’avons payée avec dignité » a-t-il continué, taclant de fait le « show politique » et le « piège attrape-nigaud » de l’aide américaine, envoyée à la demande de Juan Guaido, chef du Parlement et autoproclamé président par intérim.

Moscou, Pékin et Ankara aident le Venezuela

Dans les prochains jours, un convoi humanitaire de vivres et de médicaments très couteux sera ainsi acheminé au Venezuela, au même titre que des matières premières visant à les produire. Tout cela aurait été rendu possible par les Nations unies qui ont directement été impliquée dans le processus de négociation de l’envoi de vivres. Un message de remerciement a d’ailleurs été adressé à Maduro à l’Organisation, ce dernier assurant que tout cela avait été obtenu « par l’intermédiaire des Nations unies ».

Caracas, une semaine décisive ?

Cette annonce ne devrait toutefois pas abaisser le niveau de tension régnant actuellement à Caracas. En effet, depuis lundi, Juan Guaido ne cesse de répéter que l’aide humanitaire américaine sera acheminée samedi à travers le pays, peu importe les barrières qui se dresseront sur son chemin. Une manière pour lui de défier à nouveau Nicolás Maduro, qui estime pour sa part, que cette aide n’est autre que le premier pas vers une intervention militaire sur son sol. Hyperinflation, exode massif, pénurie de vivres et de médicaments, tension politique et sociale, le Venezuela semble être à un tournant décisif.

Voir les commentaires

8 Commentaires

  1. Soutien a Maduro, qui certes a fait des erreur de gestion, mais fait beaucoup pour son peuple.Encore une fois ces americains puants sont derrière tout ça.

  2. Il faut éradiquer cette merde de dictateur maduro il faut décapiter le haut niveau militaire c’est une mafia il faut redonner la libertés aux vénézuéliens et vite “logique hum

Répondre à Yvesmasamissoabalozie Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom