Saisie semaine dernière pour l’étude des deux propositions de lois dérogatoires, modificatives et complétives respectivement de la Charte des partis politiques et du Code électoral en vue d’une sortie de crise et de l’organisation de législatives inclusives au Bénin, la Commission des lois présidée par Alexis Agbélessessi n’a pas fait le travail à terme.

Loading...

«La commission a jugé inutile d’engager les discussions particulières et de s’en remettre à la plénière» lit-on dans le rapport en date du 25 mars 2019 signé du vice-président Abdoulaye Gounou Salifou et du rapporteur Orden Alladatin. Elle «suggère au président de l’Assemblée nationale de soumettre les deux propositions de texte à l’appréciation de la plénière».

Défaut de consensus

C’est une décision sous prétexte d’un «défaut manifeste de consensus» relevé lors du débat général au sein de la commission qui s’est réunie le vendredi 22 et le lundi 25 mars en présence du Garde des sceaux, ministre de la justice. D’après le rapport, certains membres de la commission ont opté pour l’étude et l’adoption de mesures dérogatoires à la nouvelle Charte des partis politiques et au nouveau code.

D’autres ont proposé carrément le gel de ces lois au profit des anciennes. Ce qui pour un autre  groupe de commissaires est «un recul inacceptable». «Pour ceux-ci, les solutions aux difficultés apparues –dans l’application de la nouvelle Charte des partis politiques, ndlr- sont plutôt d’ordre administratif et non législatif», informe le rapport.

Véto des députés ‘’Talon’’

De source proche de la commission, on apprend que ce sont les députés du Bloc de la majorité parlementaire (Bmp), les pro-Talon donc, qui, jouant sur leur majorité au sein de cette commission, ont imposé cette décision. Les regards sont alors tournés vers la séance plénière du jeudi 28 mars prochain à l’Assemblée nationale.

Voir les commentaires

17 Commentaires

  1. Quand on sent l’échec venir, ça fait très peur et on se lève, on s’assoie, on court, on marche, on saute, on tourne, on retourne, on complote, on manigance, on diffame, on manipule avec force rage et ruse, on se sert des moyens illégaux basés sur des lois fabriquées, on intimide, on menace, on s’assoie, on se relève, on va en avant, on va en arrière, on se demande qu’est-ce qu’il faut encore faire pour influencer ou pour attirer l’attention du peuple, alors donne un peu de microcredits, on donne un peu d’eau potable, on donne un peu de lampadaires, on remblaie un peu de troux, on ramasse un peu les sachets sur la voie, on fait sortir icc, une affaire entre citoyens et on laisse ppae2, une affaire entre Etats. On ne n’est pas convaincu des résultats, on limoge des Directeurs départementaux de police et des commissaires, des Directeurs d’écoles pour du riz et on cache l’affaire d’achat de motos à 5000000.
    Est-ce que frère Jean est là? Tu suis? Je continue?
    Je vais continuer. La loi sur le système partisan voudrait qu’on ait moins de partis politique mais au meme moment la meme personne en crée deux. Jean tu suis. Dis nous maintenant où se trouve ton jeu democratique. Nous on veut comprendre.
    Reviens à la maison comme l’enfant prodige. Tu as écouté le discours Mgr Paul VIEIRA, paix à son âme, lors des obsèques de Feu Mathieu KEREKOU à Natitingou?
    Ce sont pas des inventions, ce sont des faits réels au Bénin notre pays

  2. Mr Jean, tu te contredis grave, cesse d’écrire ces choses. Tu parle de jeu democratique alors le jeu democratique au vrai sens c’est la liberté de participer aux élections, d’être candidat ou pas, la liberté de chaque citoyen d’accorder son suffrages à qui il veut. Depuis que tu es au Bénin, combien de fois tu as vu un parti politique être empêché par un dispositif de participer aux élection.
    Bien plus, quand tu parles de jeu democratique, la démocratie appartient au peuple ou au députés bmp?
    Alors, faisons les calculs comme tu veux si tu n’as pas encore les sondages : 97% du peuple veut voir l’opposition aux élections et 3%(bmp) disent qu’ils veulent aller seules aux élections sans l’opposition. Selon toi, c’est quoi le respect du jeu démocratique? Tu peux répondre maintenant?
    C’est pourquoi vous aviez destitué des Maires, fragmenté des partis politiques : RB, PSD et créé FCDB pour faire la confusion avec FCBE car celui-ci n’a pu être cassé malgré l’achat de ses 15 députés amoureux d’argent. Le dernier villageois qui a rarement les infos a compris le complot de la création de FCDB et en son temps, il vous en répondra pour ne pas dire avisera. Et comme par hasard, FCDB est le premier a déposer son dossier à votre cena. Alors pour faure croit que les FCBE ont déjà déposé leur dossier.
    Au fait, vous ne vous rendez pas compte que ces choses se savent dès leur conception.
    Vous allez en souffrir mais vous ne pouvez rien faire. Jean, cette parole s’adresse au peuple qui vous a élu et que vous êtes censé protéger, défendre et quider pour son épanouissement.
    Ce que vous faites actuellement ressemble au comportement de l’enfant d’un Directeur de CEG qui embêtait ces camarades parce que son père était le chef suprême de son territoire. Au cours des années, l’enfant n’a jamais imaginé qu’un jour son père irait à la retraite. Le papa dans une posture de dictateur envers son entourage immédiat, n’a pas su rappelé son enfant à l’ordre parce qu’ils jouissaient tous du pouvoir sans envisager son caractère passager.

  3. ALLADATIN est un grand visionnaire, il a très tôt vu le danger et tout près à sa porte. INCLUSION DE L’OPPO = EXCLUSION DE BMP. Alors, il faut créé diversion.
    Ce qui réjouit, tout se sait par le peuple meme ceux qu’on croyait ne pas comprendre, explique mieux les complots contre l’oppo.
    Faites toutes les démonstrations possibles kunfum, yuchou, tae kwando, commando, judo, position des animaux, nous, on attend les bras croisés.
    On appelle ça “J’AI TRES PEUR DE MON ECHEC FUTUR AUX ELECTIONS”. La trouille s’est déja installée ya longtemps. “TALON 12 ans, mais ne demandez pas comment ça va se passer”, DAKPE SOSSOU. “Le cycle de TALON n’est pas pour 2026, allez-y écrire ça quelque part, les enfants s’amusent, j’ai pris 400000000 chez lui”, AHOUANVOEBLA AUGUSTIN. On sait déja comment ca voulait se passer sieurs DAKPE et AHOUANVOEBLA et on a arrêté ça. Dossier de detournement à la cena est à quel niveau? On veut savoir Jean?

  4. Alladatin craignant d’être renvoie a ses penates en cas d’elections inclusives et transparentes a tout intérêt a bloquer le processus d’inclusion de tous les partis !
    Des goes qui sont sur d’être renvoyés comme les IDJI ont préfère sauver leur honneur en se retirant…
    Les autres comptent sur la tricherie, les distribution de portable comme Kassa le fait a Nati pour se faire élire !
    Deputes de la honte !!!

  5. Voulons-nous la démocratie?
    Alors souffrons que la majorité s´impose.
    La démocratie en plus d´être le jeu de ma majorité, est aussi le respect des lois.
    La minorité avait bloqué allègrement le vote d´une proposition de loi portant modification de certains dispositifs de la constitution et un groupuscule abusivement appelé ”le peuple” avait applaudi, mais dès que la minorité se retrouve en difficulté vis à vis des textes de la république, on bloque tout et on demande le consensus.
    Les Molière et les voltaire évoqueront le protocole additionnel de la CEDEAO pour justifier la recherche de consensus.
    Ne nous cachons pas derrière le mot Consensus pour chercher à violer les principes élémentaires du jeu démocratique.

    • QU’est-ce que vous appelez majorité? Laissez aller tous les partis (mouvance et opposition) aux élections et la majorité des béninois fera son choix. Pourquoi voulez-vous que le peuple (la majorité) n’ait pas d’autre choix qu’entre Talon et Talon?

  6. Les députés du BMP étant majoritaires , que pensez-vous que cette plénière donnera le jeudi prochain ? Quelle perte de temps aux béninois !

  7. Ils ont parlé de recherche de consensus, mais en réalité c’est seulement pour gagner le temps. Ils ne veulent pas de consensus. La preuve, le programme de la CENA qui a trouvé des fautes mineures pour les uns et les fautes majeures pour les autres pour les éliminer continue allègrement.
    Il est maintenant temps de stoper tout cela, pour ne pas laisser cautionner une couverture de semblant légale à ce coup de force qu’une minorité arrivée au pouvoir impose au peuple béninois.
    Si l’article 66 de la constitution ne rentre pas maintenant en application, ce serait quand alors?

  8. On voit bien ceux qui veulent se faire nommer au parlement. Qui fait du dilatoire? Ils ont peur d’aller aux élections pourquoi? 30 ans après ils arrivent a se mirer dans une glasse les matin? Vous voulez d’un parlement nomme qui va légiférer ou et dans quel pays ? Allez y seulement et faites vous nommer et on verra la suite

  9. Ont ils conscience des responsabilités qui sont les leurs dans la situation actuelle , tout en continuant à faire de l’obstruction????

    Si une loi connaît des difficultés dans sa mise en oeuvre, ça veut dire qu’elle est inadaptée et mauvaise. A t on besoin d’avoir une agrégation pour comprendre????

    Le Bénin dispose d’un code électoral et d’une charte des partis qui ont eu à faire leur preuve, alors pourquoi tergiverser si le replâtrage des chiffons qu’ils appellent réforme est impossible???

    Le bon sens voudrait qu’on rage tout ça au placard, en attendant que des hommes plus avertis s’en occupent.

    • Disons qu’il a un manque d’organisation au niveau des opposants. Ce n’est pas la loi qui connaît des difficultés dans son application. Ne prenons pas snp nos rêves pour réalité.

      • Pourquoi vous autres aimez nier la réalité????
        Les partis déclarés à compétir le sont parce que la CENA a fermé les yeux sur des irrégularités. Et vous dites que la loi ne connaît pas de difficulté dans son application???

        Si vous n’êtes pas capable de voir la vérité en face, qui vous oblige à faire des commentaires qui montrent votre manque d’objectivité????

  10. Hahahaha on aurait tout vu. Vraiment c’est enfantin, des adultes qui ne peuvent pas pour une fois et pour le bien de tous et de la nation s’unir pour prendre une décision par rapport à la situation politique qu’eux même ont engendré. On n’a que des pantins à l’Assemblée. Que cela serve de leçon et influence le vote de chacun de nous pour les législatives prochaines. On a jamais eu cela au Bénin, c’est dommage…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom