Les deux superpuissances économiques se sont engagées dans une bataille commerciale depuis près d’un an ; s’imposant mutuellement des droits de douane élevés sur plus de 360 milliards de USD d’échanges bilatéraux. Une bataille qui n’est pas prêt de s’achever d’autant plus que ce vendredi encore, des propos contradictoires de Washington laissaient entendre qu’un accord ne serait conclu que si les conditions américaines sont respectées.

Trump veut un bon ‘’deal’’

Ce vendredi, le président américain déclarait ; « Si ce n’est pas un bon accord, je ne ferai pas de marché », avant d’ajouter  « Nous ferons très bien dans les deux cas, avec ou sans accord » une position qui selon le Wall Street journal, aurait entraîné une chute des marchés boursiers mondiaux vendredi.

La tension diplomatique entre les deux pays consécutive à la crise commerciale semblait pourtant s’être résorbée. D’ailleurs une visite du président chinois aux USA, selon la presse américaine, avait été annoncée pour le mois de Mars, à la station balnéaire de Donald Trump à Mar-Lago. Seulement les difficultés à faire de réelles avancées dans le dossier économique, aurait amené Beijing à suspendre cette visite.

Terry Branstad, ambassadeur des États-Unis en Chine, déclarant à un journal économique que Washington et Beijing n’avaient pas encore fixé de date pour un sommet et qu’aucune des deux parties ne considéraient qu’un accord serait imminent. Vu que Washington réclamait de Beijing, de profonds changements structurels, des engagements sur la monnaie chinoise et des protections pour la technologie américaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom